VIDÉO - Un pianiste au milieu des ruines en Ukraine : ce que l'on sait de cette scène devenue virale

Publié le 6 avril 2023 à 17h16, mis à jour le 10 avril 2023 à 10h48

Source : TF1 Info

Une vidéo d’un pianiste jouant sur un champ de ruines en Ukraine est largement relayée.
La scène a été tournée il y a un mois dans la ville d'Izioum, bombardée en mars 2022.
Si elle est réelle, elle a été quelque peu travaillée avant d'être postée en ligne.

Mise à jour du 10/04 : précisions apportées par Vitalii Ivanusa, qui apparait sur la vidéo.

Pour témoigner de la guerre et sensibiliser le monde à ses horreurs, les soutiens de l’Ukraine n’hésitent pas à publier sur les réseaux sociaux des séquences remplies d’émotion. Ainsi, les scènes les plus fortes, montrant des retrouvailles, des témoignages de rescapés ou des habitations détruites, sont les plus virales en ligne. Comme cet extrait montrant un homme en train de jouer du piano dans un immeuble éventré, au milieu d’un champ de ruines. 

Izioum, une ville ravagée et libérée en septembre

Ce tweet, publié le 25 mars par un compte pro-ukrainien, cumule les 70.000 vues. "Quand la musique est plus forte que les roquettes : "Another love" (titre de la chanson, ndlr) joué au piano dans une maison détruite dans la région d'Izium Kharkiv. L'instrument a miraculeusement survécu aux bombardements et se tient maintenant au-dessus du gouffre." Seule information ici, la scène se déroulerait à Izioum, ville de l’est de l’Ukraine et longtemps occupée par l’armée russe. Aujourd’hui, les Russes ont déserté les lieux, laissant derrière eux une ville ravagée. Au moment de sa libération en septembre, des centaines de tombes avaient alors été découvertes, créant l’émoi et rappelant le massacre perpétré à Boutcha.

Mais cette vidéo est-elle récente ? Depuis deux semaines, elle se retrouve partagée aussi bien sur TikTok que sur Instagram, et notamment par un député ukrainien, Pavlo Suskho. S’il ne mentionne pas la ville d’Izioum, l’élu de la Rada évoque des "ruines d'un immeuble de plusieurs étages détruit par une bombe russe le 9 mars 2022". Et crédite un certain Anton Hursh comme étant l’auteur de la vidéo. 

Cet homme, un "Américain volontaire servant en Ukraine", est le premier à l’avoir publié sur son compte Instagram, le 20 mars dernier. En légende, il précise que "le 9 mars 2022, cet appartement a été détruit par une bombe russe emportant 51 vies innocentes". Il évoque alors la présence d’un piano "au dernier étage" et raconte que "bien que le sol puisse céder ou que le plafond s'effondre sur nous, nous avons réussi à grimper au sommet et à prendre une vidéo". Contacté par TF1info, il confirme être l’auteur de cette séquence, qui a été "tournée il y a un mois" et qui montre bien "un immeuble détruit il y a un an" à Izioum. 

Une information qui parait cohérente. En mars 2022, la ville d’Izioum se trouvait au cœur des combats, la région de Kharkiv étant à cette époque l’un des points stratégiques des Russes dans leur avancée. Et le 9 mars, un immeuble de la ville a bien été touché par un bombardement russe. L'explosion a fait au moins 44 morts, comme le documente l’ONG Human Rights Watch après avoir passé trois semaines sur place et interrogé 21 personnes survivantes, témoins ou proches de victimes.

Une tournée pour "acheminer de l'aide"

Le pianiste de la vidéo, lui, s’appelle Vitalii Ivanusa et est musicien de profession. À TF1info, il confirme avoir participé à la scène que "son ami" a filmée puis postée sur ses réseaux sociaux. Avec son groupe "Ensemble Nadiya", mais aussi d'autres structures bénévoles, le musicien se rend régulièrement dans plusieurs villes du pays, de Bakhmout à Kherson, pour rencontrer la population meurtrie par la guerre et "distribuer des colis alimentaires"."16 tonnes de nourriture distribuées !", s’est d'ailleurs réjoui le collectif sur Instagram. Une photo du fameux piano figure au début de la publication, relayée par Vitalii Ivanusa.

Ce dernier confirme leur présence d'Izioum, le 9 mars dernier. "Je suis moi-même musicien, et lorsque j'ai vu le piano, j'ai décidé de monter à l'étage où il se trouvait", confie le jeune homme, pour qui le but de cette vidéo était de "transmettre toute la douleur, la tristesse, le chagrin, l'atmosphère de ce qui s'est passé là-bas".

Il y a deux semaines, Vitalli Ivanusa a publié une story, dans laquelle on distingue des photos du piano, d'immeubles en ruines, ainsi que des hommages à des victimes
Il y a deux semaines, Vitalli Ivanusa a publié une story, dans laquelle on distingue des photos du piano, d'immeubles en ruines, ainsi que des hommages à des victimes - Instagram / Vitalli Ivanusa

Anton Hursh donne une version similaire à celle du pianiste. Sur place pour "acheminer de l’aide" pour les habitants, le volontaire américain et son ami musicien sont donc tombés sur ce piano dans les décombres, dernière trace de vie de l'immeuble ravagé par l’explosion. Mais avant d’être publiée, la vidéo a été quelque peu travaillée. "Malheureusement, comme le piano a été exposé à la pluie et à la neige, le bois était très humide et les touches étaient rouillées. Il était impossible d'en jouer, c'est pourquoi j'ai dû ajouter de la musique à la vidéo." Si la séquence est donc réelle, et montre bien des ravages de la guerre à Izioum, elle a été mise en scène pour la rendre encore plus forte et symbolique. 

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline QUEVRAIN

Tout
TF1 Info