Guerre en Ukraine : pour les civils, la fuite ou le chaos

Guerre en Ukraine : le froid, nouvelle arme de Poutine

TF1 | Reportage Esther Lefebvre, Fabienne Der Stepanian
Publié le 24 octobre 2022 à 12h05
JT Perso

Source : JT 20h WE

En difficulté dans l'est de l'Ukraine, la Russie a décidé d'utiliser le froid comme nouvelle arme.
L'armée russe a massivement bombardé des installations électriques à l'approche de l'hiver.
30 % de ses sites de production ukrainiens ne sont plus opérationnels.

Des rues entières ont été plongées dans le noir en pleine ville à Kharkiv. Plus d'un million de foyers ukrainiens sont privés d'électricité. C'est le cas notamment chez Andriï Ovctcharenko, directeur commercial, où le système D est obligatoire pour la séance de lecture avec son fils. "Nous vivons ainsi à cause des fréquentes frappes de la Russie sur l'Ukraine. Presque tous les jours, l'électricité est coupée", détaille-t-il dans le reportage de TF1 en tête d'article. 

Lire aussi

En Ukraine, un tiers des infrastructures électriques sont détruites et tous s'inquiètent à l'approche de l'hiver. "Peut-être qu'on va juste couper l'eau dans la maison et partir. Qu'est-ce qu'on peut faire s'il n'y a pas de chauffage", s'interroge Yuriv, un habitant de Mykolaïvka. 

Frapper jusqu'à provoquer l'effondrement du pays

Sur la seule journée de samedi, 36 roquettes ont ciblé ces installations dans des régions parfois loin du front. Rendre toute l'Ukraine invivable est le nouvel objectif assumé des Russes : "Notre stratégie de destruction des infrastructures essentielles est très classique. Frapper, évaluer la situation, frapper encore avec précision jusqu'à provoquer l'effondrement du pays", affirme Andreï Gouroulev, député russe pro-Kremlin, sur un plateau de télévision russe.

Pour l'éviter, les autorités ukrainiennes appellent la population à limiter au maximum sa consommation d'énergie.


TF1 | Reportage Esther Lefebvre, Fabienne Der Stepanian

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info