Le chef d'orchestre Iouri Kerpatenko a été tué par les forces russes, alors qu'il s'opposait à un concert de propagande.
Il a été tué dans "sa propre maison" de Kherson, selon le ministère ukrainien de la Culture.
Il était chef d'orchestre depuis le début des années 2000.

Tué pour avoir dit non aux Russes. Selon le ministère ukrainien de la Culture, l'armée russe a abattu le chef d'orchestre Iouri Kerpatenko dans "sa propre maison" à Kherson, une ville du sud de l'Ukraine, par "des soldats russes". Le "meurtre brutal", révélé dès vendredi 14 octobre par certains médias, a été commis en raison de son refus de "coopérer avec les occupants", a indiqué le ministère. La date précise de la mort de l'homme de musique n'a pas été communiquée.

Le chef d'orchestre de la Philharmonie régionale de Kherson, ville occupée depuis le début du conflit, avait refusé de partir de la cité. "Iouri Kerpatenko a ouvertement fait état de ses positions et a refusé de quitter Kherson occupée", a rappelé le ministère dans un message publié sur Facebook. Selon la même source, les occupants russes "et leurs collaborateurs prévoyaient un concert festif à Kherson", le 1er octobre. 

Chef d'orchestre à Kherson depuis 2004

Les Russes "voulaient que ce concert soit une démonstration du soi-disant 'rétablissement d'une vie paisible' à Kherson. Cependant, le chef de l'orchestre, Iouri Kerpatenko, a catégoriquement refusé de coopérer avec les occupants", a expliqué le ministère.

Diplômé de l'école de musique de Kherson en 1995, l'homme avait été admis au Conservatoire de Kiev en 2000. Depuis la même année, il collaborait avec la Philharmonie de Kherson, dont il était devenu le chef d'orchestre du Théâtre musical et dramatique depuis 2004.

Kherson, ville occupée depuis les premiers jours de la guerre, n'est située qu'à quelques dizaines de kilomètres de la contre-offensive ukrainienne. Jeudi 13 octobre dernier, Moscou a indiqué qu'elle allait organiser l'évacuation vers son territoire de la population de la région de Kherson, affirmant répondre à une demande des autorités d'occupation locales. En ce qui concerne l'assassinat du chef d'orchestre Iouri Kerpatenko, une enquête a été ouverte par le procureur régional de Kherson. 


Benoit Leroy (avec AFP)

Tout
TF1 Info