Covid-19 : le défi de la vaccination

Vaccin anti-Covid aux États-Unis : le forcing de Donald Trump

Publié le 12 décembre 2020 à 20h01, mis à jour le 12 décembre 2020 à 22h38
JT Perso

Source : JT 20h WE

Les États-Unis veulent commencer leur campagne de vaccination le plus vite possible. Vendredi, l'Agence américaine du médicament a donné son feu vert au vaccin de Pfizer. Plusieurs millions de doses ont immédiatement été envoyées aux quatre coins du pays.

En quelques secondes, toutes les télévisions ont annoncé l'information. De nombreux Américains attendaient la décision de la FDA. Les États-Unis sont le pays au monde le plus endeuillé par la pandémie de Covid-19. La Maison Blanche avait mis tout son poids dans la balance pour obtenir cette autorisation. Donald Trump avait twitté "Sortez ce fichu vaccin maintenant !". Le président américain ne peut donc que se réjouir de la mise sur le marché du vaccin. "J'ai une très bonne nouvelle. Aujourd'hui, notre nation a réalisé un miracle médical. Nous avons sorti un vaccin, sûr et efficace, en neuf mois seulement. C'est l'une des plus grandes réussites scientifiques de l'histoire", se réjouit-il.

La campagne de vaccination devrait commencer dès lundi. À travers tout le pays, les doses du vaccin vont être transportées notamment par avion en conservant les flacons à moins 85 degrés. Les centres sont prêts à recevoir le public depuis plusieurs jours déjà. "On a tout préparé pour être capable de vacciner en masse. Et vous voyez derrière moi, il y a ces petites cabines pour que les patients soient isolés", souligne Lisa Weichman Harries, directrice des opérations. Les premières personnes à être vaccinées seront les seniors et le personnel médical. Joe Biden, le président élu, veut tout faire pour rassurer l'opinion publique. "Il faut que vous ayez confiance. Il n'y a pas d'influence politique dans cette affaire, juste l'avis des scientifiques de premier rang". Les autorités sanitaires espèrent avoir vacciné vingt millions d'américains d'ici la fin du mois. Alors que la contamination ne cesse de battre des records avec notamment 235 000 nouveaux cas détectés vendredi.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info