Covid-19 : le défi de la vaccination

Vaccins anti-Covid : quels pays en produisent et lesquels en exportent ?

Publié le 26 mars 2021 à 20h09
JT Perso

Source : JT 20h WE

Le Conseil européen s'est dit déterminé à régler les retards des livraisons de vaccins. Quitte à suspendre l'exportation des usines européennes tant que les contrats ne sont pas honorés par les laboratoires. Mais qui les produit et qui les exporte ?

L'Union européenne compte une cinquantaine d'usines de vaccins. Elle est le troisième producteur mondial, mais se trouve dans une situation inédite. Elle vaccine moins qu'elle n'exporte. À ce jour, 62 millions de doses ont été inoculées en Europe alors que 77 ont été exportées vers le Royaume-Uni, le Canada, le Japon et les États-Unis. Le premier client, Londres, a reçu 21 millions de doses. Les deux tiers de ses vaccinations. En échange, elle n'a rien exporté. "C'est inacceptable. Il faut de la réciprocité (...)", martèle Frédéric Bizard, économiste, président de l'institut de Santé.

Seule la Chine est dans une situation similaire à l'Europe. Mais, elle a décidé de peu vacciner sa population afin d'exporter à des fins diplomatiques. Sur un total de 500 millions de doses produites dans le monde, 33% viennent de Chine, 27% des États-Unis. L'Europe, elle, produit 19% du total devant l'Inde, 13%. Les plus protectionnistes sont les Américains et les Anglais qui n'exportent aucun vaccin. Mais cette semaine, l'Inde a rejoint leur rang. "L'inde a eu un accord de licence avec AstraZeneca pour produire des grandes quantités de vaccins contre la Covid. Et là, l'Inde est de nouveau frappée de plein fouet par une nouvelle vague épidémique. Elle souhaite donc réserver d'abord les vaccins qu'elle a produits pour son propre pays", explique Nathalie Coutinet, économiste de la santé - Université Sorbonne Paris Nord.

L'Europe menace de bloquer ses exportations vers les pays qui n'appliquent pas de réciprocité. La Commission affirme pourtant que 70% des adultes en Europe pourraient être vaccinés d'ici l'été prochain. Un objectif inatteignable selon les économistes puisque l'américain Johnson & Johnson annonce à son tour un retard de production pour son vaccin attendu en Europe au mois d'avril.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info