Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Variant Delta : comment expliquer la baisse de l’épidémie en Grande-Bretagne ?

Publié le 28 juillet 2021 à 20h09
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

REPORTAGE - Au Royaume-Uni, les chiffres des nouvelles contaminations au coronavirus sont à la baisse. En une semaine, les chiffres ont chuté alors que toutes les restrictions ont été levées. Comment l'expliquer ? Peut-on y voir une note d'espoir ?

Le Covid serait-il en perte de vitesse ? C'est en tout cas ce que laissent espérer les chiffres britanniques. Malgré une légère remontée le mercredi 28 juillet, les nouvelles contaminations ont tant chuté ces sept derniers jours que les Londoniens ont du mal à y croire. Rappelons que, contrairement à la France, il n'y a aucun couvre-feu en Angleterre. Le pass sanitaire n'y est pas nécessaire pour boire un verre en terrasse ou même à l'intérieur des établissements. Et puis le masque non plus n'est plus obligatoire ni à l'extérieur ni à l'intérieur.

Dans ce pays, les décès et hospitalisations sont restés faibles, malgré un pic de contamination comparable à celui de l'hiver. Désormais, la courbe diminue avec 23 000 cas mardi 27 juillet. C'est à peine plus qu'en France. L'une des pistes avancées par les scientifiques pour l'expliquer est que le pays serait proche de l'immunité collective grâce à l'une des campagnes de vaccination les plus avancées d'Europe. Au Royaume-Uni, 69,8% de la population a reçu au moins une dose. Et 56,1% sont complètement protégés. C'est plus que dans notre pays. Un signe encourageant pour l'économie.


La rédaction de TF1

Tout
TF1 Info