VIDÉO - Ukraine : Vladimir Poutine pilote-t-il directement les opérations militaires ?

Publié le 18 mai 2022 à 7h35, mis à jour le 18 mai 2022 à 13h27
JT Perso
Comment désactiver votre Adblocker
  • Cliquez sur l'icône de votre Adblocker installé dans votre navigateur. En général elle se trouve dans le coin supérieur droit de votre écran. Si vous utilisez plusieurs adblockers, veillez à bien tous les désactiver pour pouvoir accéder à votre vidéo.
  • Suivez les instructions indiquées par votre Adblocker pour le désactiver. Vous devrez peut-être sélectionner une option dans un menu ou cliquer sur plusieurs boutons.
  • Lorsque votre Adblocker est désactivé, actualisez votre page web.
  • Remarque : Si vous utilisez le navigateur Firefox, assurez-vous de ne pas être en navigation privée.
adblock icone
Un bloqueur de publicité empêche la lecture.
Veuillez le désactiver et réactualiser la page pour démarrer la vidéo.

Source : Les MATINS LCI

Le président russe piloterait directement la stratégie de l'armée russe en Ukraine, affirme The Guardian dans un article.
Une implication qui rendrait Vladimir Poutine responsable des échecs tactiques des forces russes.

C'est une information dévoilée par The Guardian ce mercredi. Selon le journal britannique, Vladimir Poutine piloterait en personne la stratégie de l'armée russe en Ukraine. L'auteur de l'article en question est le spécialiste défense et sécurité du journal. L'expert cite à l'appui une source militaire occidentale. "Nous pensons que Vladimir Poutine est impliqué dans la prise de décision tactique à un niveau que nous attendrions normalement d'un colonel ou un brigadier", assure cette source. 

S'il est logique de voir Vladimir Poutine tenir un rôle majeur dans la prise de décision, au niveau tactique, c'est plus surprenant. Raison pour laquelle The Guardian en déduit que le président russe, par ses choix, pourrait ainsi être "à l'origine du fiasco tactique" de ces derniers jours. 

Parallèlement, la question des effectifs déployés commencerait également à poser un problème, selon la même source. Deux documents interrogent : la réserve de mobilisation et le recensement obligatoire des véhicules civils pouvant servir à l'armée russe dans le conflit. S'ajoutent à cela les doutes publiquement exprimés, en Russie, sur le rapport de force sur le terrain, relayés par un média tout à fait officiel (la séquence est à retrouver dans la vidéo en tête de cet article).


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info