Après le terrible séisme qui a frappé lundi le sud-est de la Turquie, des dizaines de milliers d'immeubles et de maisons sont effondrés.
Pour prendre la mesure des dégâts, TF1 a compilé les images filmées du ciel.

Au lendemain du séisme, d'une magnitude de 7,8 sur l'échelle de Richter, qui a ravagé le Sud-Est de la Turquie, des dizaines d'immeubles d'habitation sont réduits en miettes. Dans la ville turque d'Iskenderun, ils ne sont désormais que des montagnes de gravats, comme le montre le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article. 

185 répliques

À 160 km de là, dans la province d'Adana, les habitants et les secouristes fouillent sans relâche pour retrouver des survivants. Les débris sont partout, s'accumulent. Des bâtiments, des blocs entiers d'immeubles et des quartiers sont dévastés. Tandis que le mauvais temps complique la tâche des secours et rend le sort des rescapés plus amer encore, grelottant sous des tentes ou autour de braseros improvisés. 

Ce séisme qui a été suivi de pas moins de 185 répliques, dont l'une de 7,5 lundi à la mi-journée et une autre de 5,5 mardi avant l'aube, a laissé, par endroits, des trous béants. À Cukurova, la moitié d'une tour d'habitation de douze étages s'est effondrée. Filmés du ciel, on ne voit que des paysages de chaos, comme sur un boulevard à Kahramanmaras, une ville turque proche de l'épicentre, où plusieurs centaines de mètres d'habitations ont été rasés.

De l'autre côté de la frontière en Syrie, où le bilan devrait "grimper considérablement, car des centaines de personnes restent piégées sous les décombres", selon les Casques blancs (volontaires de la protection civile) dans les zones rebelles, les maisons détruites se comptent également par centaines. À Alep ou encore à Besnaya dans la banlieue d'Idlib, des villages entiers sont anéantis, comme réduits en cendres.


V. F Reportage vidéo : Sophie Chevallereau

Tout
TF1 Info