Des images aériennes permettent de mieux comprendre la violence du séisme qui a endeuillé la Turquie et la Syrie.
La déformation de la croûte terrestre provoquée par les secousses est visible à l'œil nu.
TF1 vous dévoile les images saisissantes qui attestent du glissement des deux blocs continentaux.

Sur une animation de photos satellites, dans la vidéo de TF1 en tête de cet article, on voit clairement comment les deux blocs continentaux ont glissé l'un contre l'autre, le long de la faille anatolienne. La violence de ce mouvement des plaques tectoniques a secoué la Turquie et la Syrie, le 6 février dernier, faisant plus de 30.000 morts au total.

Depuis le ciel, l'élargissement de la faille est visible en de nombreux endroits. À la frontière entre la Turquie et la Syrie, on observe même un canyon de 30 mètres de profondeur sur 200 mètres de large, une fissure qui a coupé en deux un immense champ d'oliviers. 

Par endroits, un déplacement de neuf mètres

Nous sommes sur une zone à risque sismique majeur, aux confins de trois plaques tectoniques. Le premier séisme, de 7,8 sur l'échelle de Richter, a provoqué plusieurs ruptures sur le tracé de la faille anatolienne. Par endroits, les plaques se sont déplacées de neuf mètres. La seconde secousse, quelques heures plus tard, d'une magnitude de 7,5, a entraîné la brèche la plus importante. 

Une autre image illustre bien ces mouvements titanesques, que l'on peut retrouver dans la vidéo ci-dessus. Une voie ferrée, initialement droite, a été tordue comme un simple fil par la violence du séisme. L'autre grande faille de la région, dite "nord-anatolienne", inquiète la communauté scientifique. Elle pourrait connaître un séisme d'ampleur comparable, mais il est impossible de savoir où et quand précisément. Le tracé de cette faille comprend des zones encore plus peuplées, dont l'immense métropole d'Istanbul, où vivent près de 12 millions de personnes.


La rédaction de TF1info | Vidéo TF1 : Gwenaëlle Bellec, Henri Dreyfus

Tout
TF1 Info