Le jour où...

70 ans de Vladimir Poutine : le jour où Boris Eltsine lui a donné les clés du Kremlin

Idèr Nabili
Publié le 7 octobre 2022 à 17h02
JT Perso

Source : JT 20h WE

Le président russe Vladimir Poutine célèbre ses 70 ans ce vendredi.
Il y a plus de deux décennies, le 9 août 1999, son prédécesseur Boris Eltsine l'avait poussé à prendre sa place au Kremlin.
Retour sur un jour qui a profondément bouleversé l'Histoire de la Russie.

Nous sommes le 9 août 1999, peu après 8h, heure française. Boris Eltsine, premier président de la fédération de Russie après la chute de l'URSS, vit les derniers mois de son ultime mandat. En déficit de popularité, il décide de limoger son Premier ministre Sergueï Stépachine, après s'être déjà séparé de deux chefs du gouvernement en un an, Sergueï Kirienko et Evguéni Primakov. Pour le remplacer, Boris Eltsine propose de nommer Vladimir Poutine, 46 ans, alors chef des services secrets, à la tête du gouvernement.

Plus tard dans la matinée, le président russe s'exprime à la télévision. Il indique alors que son nouveau Premier ministre, Vladimir Poutine, sera désigné candidat du Kremlin pour la présidentielle de mars 2000. "J'ai décidé de nommer l'homme qui, selon mon opinion, est capable de consolider la société [...] et d'assurer la continuité des réformes en Russie", déclare Boris Eltsine. "Il s'agit du secrétaire du Conseil de sécurité, directeur du service fédéral de sécurité (FSB, ex-KGB), Vladimir Vladimirovitch Poutine. Il pourra réunir autour de lui ceux qui, au 21e siècle, devront renouveler la grande Russie."

Une popularité croissante sur fond de guerre en Tchétchénie

Une passation de pouvoir acceptée à la mi-journée par l'intéressé. "Je me présenterai sans aucun doute au poste de président de la Russie", confirme ainsi Vladimir Poutine. Celle-ci aura même lieu dès le 31 décembre 1999, après la démission surprise de Boris Eltsine, touché par des problèmes de santé et fragilisé par plusieurs séjours à l'hôpital. "Aujourd'hui, je m'adresse à vous pour la dernière fois en tant que président. J'y ai réfléchi longtemps et péniblement. En ce dernier jour du siècle sortant, je démissionne", lance-t-il à la télévision.

Son remplaçant jusqu'à l'élection du 26 mars 2000 est tout trouvé. "J'ai chargé le chef du gouvernement Vladimir Poutine de prendre mes fonctions", déclare Boris Eltsine. "Dans trois mois, le peuple décidera." Au plus haut dans les sondages avec 52% d'opinions favorables, l'ancien patron des services-secrets russes prend donc la route du Kremlin à la place de celui qui est alors plus impopulaire que jamais (6% d'opinions favorables).

Lire aussi

La suite est plus connue. Le président par intérim remporte l'élection présidentielle dès le premier tour, avec plus de 52,5% des suffrages, après avoir essentiellement fondé sa popularité sur la guerre de Tchétchénie, qu'il a lui-même ordonnée. Quatre mandats plus tard, c'est encore une guerre, cette fois en Ukraine, qui reste au cœur de la politique de Vladimir Poutine, 70 ans ce vendredi.


Idèr Nabili

Tout
TF1 Info