ENQUÊTE - JO Paris 2024 : ces petites arnaques qui risquent d'empoisonner le séjour des spectateurs à Paris

par M.D. | Reportage vidéo TF1 François-Xavier Ménage avec Olivier Cresta.
Publié le 10 février 2024 à 17h44

Source : JT 20h WE

À cinq mois des Jeux olympiques de Paris, on évoque souvent les inquiétudes quant au transport ou à la propreté.
Mais les policiers sont aussi mobilisés contre toutes les petites arnaques qui peuvent gâcher un séjour dans la ville lumière.
Les touristes visitant Paris en subissent d'innombrables, a constaté le 20H de TF1.

Paris, la ville de l'amour... et des escrocs. À l'occasion des Jeux Olympiques de 2024, quelque 15,3 millions de touristes vont prendre d'assaut la capitale, qui sera la vitrine de la France à l’international. Mais à cinq mois de l’événement, derrière la carte postale de rêve, c'est une tout autre réalité qui saute aux yeux. Car même si la répression se durcit à l'approche des épreuves olympiques, les arnaques pullulent. Le grand reporter de TF1 François-Xavier Ménage a arpenté les rues de Paris pour se faire une idée de ce qui attend les touristes l'été prochain. 

Ce jour-là, sur la butte de Montmartre, les ventes de faux tickets vont bon train au pied du funiculaire. En dépit des patrouilles de police, des touristes se font piéger tous les jours. Plus loin, près du Sacré-Cœur, des groupes de mineurs se font passer pour des handicapés qui collectent au nom d'associations. Autre arnaque fréquente dans ce quartier emblématique de la capitale, les fameux "bracelets de l’amitié" que des escrocs tressent à même le poignet, parfois en forçant la main des touristes ou sans leur consentement, pour un tarif délirant, jusqu'à 50 euros. On les trouve également au pied de la tour Eiffel.

Des mesures ont été prises pour limiter la nuisance, mais sans espoir d'éradiquer pour autant le problème. "On a des policiers municipaux qui, par exemple, affichent qu’ils peuvent parler anglais ou espagnol, à qui les touristes peuvent directement s’adresser", explique, au micro de TF1, Kévin Havet, adjoint (PS) au maire du 18ᵉ arrondissement de Paris en charge de la sûreté. "On a aussi facilité les dépôts de plainte pour les touristes qui ont ces mauvaises expériences, afin de renforcer notre présence et la sécurité sur ce quartier", souligne l'élu, dans la vidéo.

Pickpockets et taxis clandestins

Ce sera aussi le cas dans les transports, en particulier dans le métro, où 26.000 vols à la tire ont eu lieu l’an dernier. "On sait à peu près dans quelles zones ils travaillent. On sait également reconnaître leur comportement ou leur tenue vestimentaire. Dès qu’on a un doute, on lance un petit message de bienveillance et le tour est joué en règle générale", assure Mehdi Faradji, conducteur de métro à la RATP. Pendant la durée des Jeux, les patrouilles vont passer quotidiennement de 125 à 700 dans les transports, a indiqué la préfecture de Paris.

Autre fléau encore, les taxis clandestins qui racolent à la sortie des gares ou des aéroports. Ils surfacturent aux touristes la course jusqu’à trois fois son prix. Les contrôles vont s’intensifier à l’approche de l’événement. En 2022, 1200 infractions liées aux taxis clandestins ont été relevées par l’Unité de contrôle des transports de personnes (UCTP), contre seulement 860 un an plus tôt Mais là encore, il sera difficile d'y mettre fin. Un piège de plus que les touristes devront éviter lorsqu'ils viendront l'été prochain.


M.D. | Reportage vidéo TF1 François-Xavier Ménage avec Olivier Cresta.

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info