JO de Paris 2024 : les fonctionnaires du ministère de l'Intérieur transformés en agents de sécurité cet été

par Zoe SAMIN
Publié le 27 décembre 2023 à 13h44

Source : JT 20h Semaine

À sept mois des Jeux olympiques de Paris, les besoins pour assurer la sécurité de l'événement sont énormes.
Pour tenter de pallier les manques, le ministère de l'Intérieur a trouvé une solution : mobiliser ses agents administratifs.
Les volontaires suivront notamment une formation à la détection d'explosifs.

Un changement de métier le temps d'un été. C'est ce que s'apprêtent à vivre certains agents administratifs du ministère de l'Intérieur. Leurs missions vont évoluer pour pallier le manque d'agents de sécurité pour les Jeux olympiques de Paris 2024. Sur la base du volontariat, ils pourront effectuer, durant le rendez-vous sportif, des tâches de logistique, par exemple aux guichets devant les stades, quand d'autres vont pouvoir se former pour effectuer des contrôles et des fouilles des spectateurs ou encore des missions de recherche d'engins suspects.

Les volontaires, fonctionnaires ou contractuels, seront formés pendant cinq jours. Ils pourront ensuite travailler dans les transports en commun ou aux abords des lieux de compétition. Le ministère de l'Intérieur précise à TF1/LCI que les candidats seront rémunérés en conséquence pour cette mission particulière. 

Les syndicats policiers se mobiliseront le 18 janvier

En contrepartie, les agents recevront des primes en fonction de leur niveau d'engagement. Leur montant est en négociation avec les syndicats, et les représentants des policiers doivent encore définir le contour exact des missions de ces renforts pour venir en aide aux forces de l'ordre. Selon les premiers éléments, chaque agent travaillera sur des vacations de 12 heures, durant cinq jours, avec un jour de repos. 

À sept mois de la cérémonie d'ouverture, l'heure est donc à la mobilisation générale. Face à l'afflux de spectateurs, tous les services de l'État seront sur le pont, et les forces de l'ordre particulièrement sollicitées. Le ministère envisage ainsi de geler la possibilité de prendre des vacances cet été et de décaler les demandes de mutation pour faire face à des besoins considérables : 30.000 policiers et gendarmes chaque jour du 26 juillet au 11 août et jusqu’à 45.000 pour la cérémonie d’ouverture. 


Zoe SAMIN

Tout
TF1 Info