Le préfet de police de Paris salue la baisse de la délinquance au Champ-de-Mars, à 100 jours des JO

par C.D Avec l'AFP
Publié le 14 avril 2024 à 11h38

Source : JT 20h WE

Laurent Nuñez, préfet de police de Paris, s'est félicité d'une baisse "significative" de la délinquance au Champ-de-Mars mais aussi, près de la Tour Eiffel.
Une nouvelle qui se veut rassurante à quelque 100 jours des Jeux Olympiques.
Le préfet a également fait savoir que d'autres lieux touristiques parisiens étaient concernés par cette baisse.

Alors que la présence policière avait été renforcée en vue des Jeux Olympiques, le préfet de police de Paris Laurent Nuñez s'est félicité d'une baisse "significative" de la délinquance au Champ-de-Mars mais également, près de la Tour Eiffel. "On a d'excellents résultats, la délinquance baisse significativement sur ce territoire", a assuré Laurent Nuñez à l'AFP vendredi 12 avril.

Lors du premier trimestre 2024, sur le secteur Champ-de-Mars, Trocadéro, Tour Eiffel, les atteintes aux personnes (viols, agressions...) ont baissé de 58% comparé au premier trimestre 2023. Les faits enregistrés par les services de police sont passés de 50 à 21, indique le préfet Nuñez. Pour les atteintes aux biens, la baisse est de 18 % sur la même période (passant de 208 faits à 170).

Une baisse déjà constatée sur l'année 2023

Cette baisse a déjà été constatée sur l'ensemble de l'année 2023. Les atteintes aux personnes ont diminué de 52% comparé à 2022 tout comme les atteintes aux biens qui, quant à eux, ont diminué de 42%, a rappelé Laurent Nuñez. Ces résultats sont "à la hauteur des moyens importants qu'on déploie", a poursuivi le préfet de police de Paris. "Quelques dizaines" de policiers sont présents "au quotidien" et certains jours "jusqu'à 200" agents sont sur place, a-t-il détaillé.

En octobre 2023, le préfet de police a assuré que le "phénomène des ventes (à la) sauvette, des joueurs de bonneteau et autres activités délinquantes" serait "éradiqué" d'ici aux Jeux Olympiques. 

Pour rappel, le site, où se situe la Tour Eiffel, l'un des monuments les plus visités au monde (6,3 millions de visiteurs en 2023), accueillera plusieurs installations des JO 2024. Laurent Nuñez n'a pas manqué de préciser que "Pour nous, c'est vraiment une zone très prioritaire".

Une baisse de la délinquance constatée dans d'autres secteurs touristiques

"Je sais qu'on entend parfois des polémiques, à la lumière d'un événement grave qui peut parfois se produire et que l'on déplore", a poursuivi le préfet en référence notamment à plusieurs affaires de viols de touristes en 2023. Des événements qui ont amené la droite parisienne à demander la fermeture nocturne du Champ-de-Mars, estimant cet espace était trop difficile à sécuriser et trop criminogène. Certains "parlent de zone de non-droit, de zone coupe-gorge", mais "il n'en est rien", a encore insisté Laurent Nuñez.

La délinquance baisse également "dans les autres endroits touristiques parisiens", a affirmé le préfet. "C'est vrai au Sacré-Cœur à Montmartre, dans le secteur des grands magasins, c'est vrai un peu partout, y compris dans la zone JO", ainsi qu'à Saint-Denis, où se trouve notamment le Stade de France, a-t-il encore dit.


C.D Avec l'AFP

Tout
TF1 Info