JO : un message d'"alerte extrêmement grave" envoyé sur les smartphones pour… promouvoir la plateforme Pass Jeux

par Y.R. avec AFP
Publié le 13 mai 2024 à 22h48, mis à jour le 13 mai 2024 à 22h54

Source : TF1 Info

Le ministère de l'Intérieur a déployé le dispositif FR-Alert, lundi 13 mai, pour notifier les utilisateurs de l'ouverture de la plateforme "Pass Jeux".
Des Parisiens ont ainsi reçu un message sonore faisant état d'une "alerte extrêmement grave".
Les services de Beauvau ont assumé l'utilisation à cette fin de la messagerie conçue pour prévenir en temps réel d'un risque ou un danger en cours.

"Alerte extrêmement grave". C'est l'intitulé du message que de nombreux Parisiens ont reçu sur leurs smartphones, lundi 13 mai. À 20h, une alerte sonore, transmise via le dispositif FR-Alert, a été envoyée volontairement par le ministère de l'Intérieur pour… "informer largement" de l'ouverture de la plateforme d'inscription pour obtenir un QR code permettant de pénétrer dans le périmètre olympique pendant les Jeux.  

"IMPORTANT : message du ministère de l'Intérieur relatif au périmètre de sécurité de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques du 18 au 26 juillet inclus", pouvait-on lire dans ce message, assorti d'une sirène et d'un message vocal, incitant les "riverains, salariés, commerçants, clients d'hôtels ou de restaurants" à se connecter sur pass-jeux.gouv.fr.

Le message d'alerte extrême envoyé sur les smartphones.
Le message d'alerte extrême envoyé sur les smartphones. - TF1INFO

Darmanin interrompu à l'Assemblée

"C'est une alerte envoyée dans les périmètres de sécurité et leurs abords pour informer largement de l'ouverture de la plateforme", a-t-on assumé du côté de Beauvau. "Ce n'est pas un test. C'est une information." "À événement exceptionnel, dispositif exceptionnel", a-t-on ajouté. L'alerte, envoyée à 20h "pour toucher un maximum de personnes", a suscité l'étonnement et l'incompréhension sur les réseaux sociaux concernant l'écart entre la forme et le fond du message.

Ce dernier a d'ailleurs perturbé une joute verbale dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale entre la France insoumise et le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin. En plein débat sur la Nouvelle-Calédonie, la cacophonie a succédé à la sonnerie stridente de l'alerte. "M. le ministre, il y a une alerte !", ont lancé plusieurs Insoumis, alors que le patron de la place Beauvau essayait d'éteindre son propre téléphone, tout en reprenant le fil de son discours.

"Monsieur le ministre, vous entendez bien qu'il y a une alerte en ce moment, personne ne vous entend ! C'est brouillé", lui a notifié la présidente de l'Assemblée, Yaël Braun-Pivet. "Personne ne m'entend car personne ne me laisse parler", a répondu Gérald Darmanin, avant une suspension de séance.


Y.R. avec AFP

Tout
TF1 Info