Le préfet de police de Paris, Laurent Nuñez, a indiqué ce jeudi que plusieurs lieux seraient désignés pour pouvoir accueillir des manifestations durant les Jeux olympiques.
"Deux ou trois" endroits seront ainsi sélectionnés.
"L'organisation des JO n'écrase pas la liberté d'expression ou la liberté de manifester", rappelle le responsable.

Sera-t-il possible de manifester durant les Jeux olympiques ? D'après le préfet de police de Paris, Laurent Nuñez, la réponse est oui. "L'organisation des JO n'écrase pas la liberté d'expression ou la liberté de manifester, explique le responsable, en poste depuis 2022 et invité de la matinale de Bruce Toussaint sur TF1. Comme l'a souhaité le ministre de l'Intérieur, il y aura des possibilités de manifester pendant les Jeux olympiques." Des discussions auront lieu dans les prochaines semaines à ce sujet pour sélectionner plusieurs zones dans lesquelles les manifestations seront possibles.

"Je vais faire un certain nombre de propositions au ministre de l'Intérieur, nous allons désigner deux ou trois endroits dans Paris où il pourra y avoir des manifestations", détaille ainsi Laurent Nuñez. Avant de préciser : "évidemment, aux abords immédiats des sites olympiques, ce ne sera pas possible". Plusieurs conflits sociaux sont redoutés pendant les Jeux olympiques et paralympiques. La CGT a notamment déposé des préavis dans les trois branches de la fonction publique, sur une période qui couvre celle des compétitions. 

Mi-mars, le ministre des Transports Patrice Vergriete se disait confiant à quelques mois de l'événement quant au risque de grève, notamment à la RATP. "Les syndicats auront tous envie de donner une belle image de la France", avait alors estimé le ministre.


T.A.

Tout
TF1 Info