VIDÉO - Soldat blessé en mission, Cyril Chahboune représentera la France aux Jeux paralympiques

par La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : D. de Araujo, J. Clouzeau, M. Derre
Publié le 15 avril 2024 à 9h48

Source : JT 20h WE

Cyril Chahboune se prépare aux Jeux paralympiques.
Ancien militaire, il a perdu ses deux jambes dans un bombardement en Irak.
Il est aujourd'hui l'une des figures de l'équipe de France de volley assis.

C'est l'histoire d'une reconstruction, celle d'un homme qui pensait mourir au combat. "J'ai porté les couleurs de la France à l'international en tant que militaire, et je continue à les porter en tant que sportif de haut niveau sur un terrain, à défendre nos couleurs et nos valeurs", explique Cyril Chahboune, amputé des deux jambes. Il représentera la France aux Jeux paralympiques

Dans la discipline du volley assis, la France ne part pas favorite mais...

L'homme que nous retrouvons chez lui, près de Bordeaux, n'imaginait pourtant pas devenir un jour volleyeur. Il y a huit ans encore, il était parachutiste dans les forces spéciales et ne souffrait d'aucun handicap. 

Sa vie bascule en octobre 2016. Deux semaines après son mariage, Cyril part en Irak. Il intervient contre l'État islamique lorsqu'un drone explose au sol. Il explique avoir été "brulé au deuxième degré profond partout", au visage notamment, et être resté dix jours dans le coma. Il a également subi plus de 50 opérations. 

Cyril Chahboune aurait pu sombrer mais a fait preuve d'une force intérieure à toute épreuve, héritée sans doute de son passé militaire. Romain Taupenas, son ancien frère d'armes, n'en revient toujours pas. "Pour nous, on s'est dit que c'était peut-être la dernière fois qu'on le voyait. Et quand on voit maintenant comment il a remonté la pente... C'est vraiment énorme", témoigne-t-il.

Sa détermination, Cyril Chahboune la met aujourd'hui au service de son nouvel uniforme, celui de l'équipe de France de volley assis. Et auprès de lui, sur le terrain, il pourra compter sur le soutien d'un autre ancien militaire qu'il connaît bien. Guillaume Ducrocq était à ses côtés en Irak lorsque le drone a explosé. Lui aussi a été amputé et, comme un symbole, lui aussi porte le maillot des Bleus. "On sait d'où on vient et on n'oublie pas tout le chemin qu'on a parcouru pour en arriver là", explique-t-il. 

Dans la discipline du volley assis, la France ne part pas favorite aux Jeux paralympiques : elle est 25e mondiale. Mais avec un tel mental, un tel sens du dépassement de soi, qui sait ? Cyril Chahboune et ses coéquipiers pourraient nous faire rêver.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : D. de Araujo, J. Clouzeau, M. Derre

Tout
TF1 Info