Ce que l'on sait de l'accident de bus qui a fait deux morts dans les Yvelines

par Theodore AZOUZE avec le service police-justice de TF1/LCI
Publié le 28 juillet 2023 à 14h32, mis à jour le 28 juillet 2023 à 19h28

Source : JT 13h Semaine

Un accident de la route a fait au moins deux morts ce vendredi à Mézières-sur-Seine, dans les Yvelines.
Les circonstances de l'accident, qui a impliqué une voiture et un autobus, s'éclaircissent peu à peu.
Le conducteur de la voiture, âgé de 21 ans et placé en garde à vue, a été contrôlé avec 2,04 grammes d'alcool dans le sang.

Un accident impliquant un bus et une voiture a fait deux morts et de nombreux blessés, dont plusieurs "en urgence absolue", vendredi 28 juillet, à Mézières-sur-Seine dans les Yvelines. L'autocar assurait un trajet pour la SNCF, a indiqué le parquet de Versailles. Voici ce que l'on sait à ce stade.

Que s'est-il passé ?

Le bus SNCF assurait une liaison de substitution de la ligne J du Transilien entre Epône-Mézières et Mantes-la-Jolie, dans les Yvelines, vendredi matin. Il transportait une cinquantaine de personnes lorsqu'il a été victime de cet accident, sur la route D113. Dans un premier temps, une source policière a indiqué que le véhicule avait fait un écart en rencontrant une voiture roulant à contre-sens.

Selon les premiers éléments, "le véhicule a franchi la ligne blanche continue et a percuté l'avant du bus, côté droit", a indiqué ce vendredi en fin d'après-midi Maryvonne Caillibotte, procureure de la République de Versailles, lors d'un point presse. "La voiture s'est encastrée dans un poteau quelques mètres plus loin, et le bus est tombé en contrebas de la route."

Qui sont les victimes ?

Les deux passagers du bus décédés sont un homme, âgé de 64 ans et père de quatre enfants mineurs, et une femme de 54 ans, mariée et mère de deux enfants. Ils sont décédés "quasiment au moment" du choc. Cinq personnes se trouvaient vendredi matin "en urgence absolue", et "une personne avait encore son pronostic vital engagé" en fin d'après-midi, selon la procureure. La situation de 33 autres passagers est qualifiée d'"urgence relative".

L'ensemble des victimes ont été "prises en charge par les services de secours et évacuées vers les hôpitaux du département", a indiqué la préfecture des Yvelines. Deux hélicoptères ont été mobilisés pour évacuer les blessés. 93 sapeurs-pompiers, sept équipes médicales et 20 véhicules de secours se sont aussi rendus sur place.

L'alcool en cause ?

Le conducteur de la voiture impliquée dans l'accident, âgé de 21 ans, a été interpellé et placé en garde à vue. Une source policière indiquait initialement qu'il aurait pu être en état d'ivresse au moment de l'accident. "Il est trop tôt pour l'affirmer, mais il y a un risque effectivement qu'il y ait eu un comportement alcoolique", avait déclaré dans la matinée Clément Beaune, le ministre délégué aux Transports, précisant que le taux d'alcoolémie du jeune homme était en train d'être vérifié.

Les résultats l'ont confirmé. D'après la procureure de la République de Versailles, "la prise de sang effectuée après son interpellation" a démontré une "alcoolémie fixée à 2,04 grammes". Pour rappel, pour un permis de conduire classique hors période probatoire, il est interdit de conduire avec un taux d'alcool dans le sang supérieur ou égal à 0,5 g/l de sang. Les tests pour les stupéfiants se sont révélés négatifs.

Clément Beaune, qui s'est rendu à Mézières-sur-Seine pour rencontrer les victimes non blessées de l'accident, réunies dans la salle municipale de la commune, a rappelé qu'"au volant, on a sa propre vie et la vie des autres entre les mains. C'est un message de vigilance, de responsabilité, de très grande fermeté que je veux rappeler".

Que va-t-il se passer maintenant ?

Après avoir exprimé son "immense douleur", le ministre a aussi salué le comportement du chauffeur de bus, légèrement blessé dans l'accident mais "hospitalisé dans un état de choc", selon la procureure. "Ses bons réflexes ont permis d'éviter un accident plus grave encore, heureusement le bus ne s'est pas renversé", a noté Clément Beaune. Une cellule médico-psychologique a été mise en place pour accompagner les victimes. En raison de cet accident, la D113 a été fermée plusieurs heures entre Mézières-sur-Seine et Mantes-la-Jolie.

Sur le plan judiciaire, une enquête a été ouverte pour homicides et blessures involontaires. Mais ces "qualifications sont aggravées du fait de la consommation d'alcool par l'auteur supposé de l'accident", a précisé Maryvonne Caillibotte. Les policiers du commissariat de Mantes-la-Jolie continuent les investigations.

La SNCF a indiqué dans un communiqué "avoir appris avec beaucoup d'émotion" l'existence d'un accident. "Nos équipes se mobilisent sur place pour assurer la prise en charge des voyageurs aux côtés des services de secours", a ajouté le groupe, sans livrer davantage de précisions.


Theodore AZOUZE avec le service police-justice de TF1/LCI

Tout
TF1 Info