Deux parapentistes se tuent à quelques heures d'écart en Haute-Savoie, près du lac d'Annecy

par M.L (avec AFP)
Publié le 28 juillet 2023 à 10h02

Source : Sujet TF1 Info

Deux parapentistes ont violemment chuté et se sont tués à Talloires-Montmin, en Haute-Savoie, au niveau d'un massif en bordure du lac d'Annecy.
Les deux accidents, sans lien a priori l'un avec l'autre, se sont produits à quelques heures d'intervalle et quelques mètres d'écart.
Dépêchés sur place, les secours n'ont rien pu faire pour sauver les deux hommes.

Série noire au-dessus du lac d'Annecy. Deux parapentistes se sont tués jeudi après-midi successivement dans deux accidents distincts sur la commune de Talloires-Montmin, en Haute-Savoie, a appris l'AFP auprès du Peloton de Gendarmerie de Haute-Montagne (PGHM) d'Annecy. Ces deux chutes se sont produites à quelques heures d'intervalle "dans le secteur de Chalet du l'Aulp", un massif qui borde le lac d'Annecy, ont indiqué les gendarmes, confirmant une information de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

Selon le site internet de la chaîne de télévision, les deux victimes seraient un Haut-Savoyard âgé d'une cinquantaine d'années, qui a violemment percuté le sol vers 14h et a été retrouvé décédé par les secours lors de leur arrivée sur place, puis un résident de Côte-d'Or d'une soixantaine d'années, qui a, lui aussi, brutalement chuté deux heures plus tard, vers 16h, et n'a pas pu être sauvé. Tous deux ont "décroché", a indiqué le PGHM au site, autrement dit un arrêt brusque du vol plané. Les deux accidents ne seraient a priori pas liés, mais se sont produits à quelques mètres d'écart, précise France Bleu. Des témoins les ont vus chuter et ont appelé les secours, qui n'ont malheureusement pas pu les réanimer.

Selon la radio locale, le parquet a ouvert deux enquêtes, qui se pencheront notamment sur les conditions de vol, pour savoir notamment si le vent a pu être à l'origine des accidents. Les deux victimes étaient des pilots expérimentés et volaient seuls, peut-être avec leur propre matériel. La zone est bien connue des spécialistes de parapente, comprenant une aire d'atterrissage près du lac, au niveau de la commune de Talloires, d'après France 3 Régions. 

"D'une façon générale, les gens expérimentés ont les accidents les plus graves, c'est un phénomène qui est connu dans les sports de pleine nature et sports de montagne", expliquait l'an passé auprès de la chaîne Pierre Braems, membre du comité national de la Fédération Française de Vol Libre. "Ce sont des gens qui prennent plus de risques que les autres. Plus les gens sont experts, plus ils mettent la barre haut en termes de prise de risques." En moyenne, cette fédération enregistre neuf à onze accidents mortels de parapente chaque année. Les risques concernent surtout le moment de l'atterrissage et du décollage.


M.L (avec AFP)

Tout
TF1 Info