Adolescent tué à Romans-sur-Isère : le principal suspect placé en garde à vue après s'être rendu

par T.A. avec AFP
Publié le 11 avril 2024 à 15h23, mis à jour le 11 avril 2024 à 15h42

Source : JT 20h Semaine

Le "principal suspect" du meurtre d'un adolescent de 15 ans, tué d'un coup de couteau mardi à Romans-sur-Isère (Drôme), a été placé en garde à vue ce jeudi après s'être rendu aux forces de l'ordre.

L'homme soupçonné d'avoir porté un coup de couteau mortel à un jeune de 15 ans à Romans-sur-Isère (Drôme), mardi, a été placé en garde à vue ce jeudi après s'être rendu, a annoncé le procureur de la République de Valence, Laurent de Caigny. "En fin de matinée ce jour, le principal suspect en fuite jusqu'alors, pouvant avoir porté le coup mortel, se présentait spontanément au service d'enquête et était immédiatement placé en garde à vue", a expliqué ce dernier, dans un communiqué.

Il y a deux jours, un adolescent avait été tué dans le quartier de la Monnaie, une zone sensible de la ville. Selon les premiers éléments de l'enquête, la victime est morte alors qu'elle s'était interposée lors d'une altercation opposant "deux jeunes accompagnés d'acolytes". Une rixe qui se serait produite "en réponse à un autre différend violent" quelques jours plus tôt, "dont les circonstances restent à préciser", avait souligné le parquet mercredi.

Une première interpellation mercredi

Avant cette garde à vue, un autre individu, "en lien avec les suspects", avait été interpellé mercredi. Il est soupçonné de les avoir conduits dans le quartier de la Monnaie. "Les autres suspects étaient désormais très activement recherchés avec la mise en œuvre des outils procéduraux permettant de faciliter au maximum leur interpellation", précise Laurent de Caigny dans son communiqué. Le lycéen tué, un jeune homme en formation dans un centre d'apprentissage, n'était pas connu des services de police ni de la justice.

Le quartier de la Monnaie s'est retrouvé sous les feux de l'actualité à la suite du décès de Thomas, un lycéen de 16 ans mortellement blessé en novembre à la fin d'un bal de village à Crépol (Drôme). L'enquête n'a pas permis d'identifier l'auteur du coup de couteau qui a tué le lycéen. Certains des mis en examen pour "homicide volontaire en bande organisée" sont originaires de cette cité.


T.A. avec AFP

Tout
TF1 Info