Une adolescente de 14 ans retrouvée morte en Saône-et-Loire

Ado poignardée à Clessé : "Une chouette gamine", témoignent les habitants sous le choc

Léa Tintillier | Reportage TF1 Georges Brenier, Julien Cressens, Florence Couturon
Publié le 10 juin 2022 à 9h10
JT Perso

Source : TF1 Info

Une adolescente a été retrouvée morte jeudi matin dans le village de Clessé, en Saône-et-Loire.
Comme elle, le principal suspect est âgé de 14 ans.
Tout le village, où le 20H de TF1 s'est rendu, est sous le choc.

C’est dans le village paisible de Clessé (Saône-et-Loire), au cœur des vignes, que le drame s’est déroulé. Il est 6h40, ce jeudi 9 juin au matin, quand une habitante découvre le corps sans vie d’une adolescente de 14 ans, sur un chemin situé à quelques mètres de la mairie. 

Une scène d’horreur, qui traumatise les 800 habitants. "Ça va être une catastrophe pour le village parce que c’est difficile à supporter pour les gens. Je pense que ça doit être très dur pour tous les enfants du village, et puis pour nous aussi bien sûr", témoigne un habitant dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article. "Je pense aux familles et surtout à la famille qui a perdu son enfant, parce que c’est vraiment quelque chose d’horrible de perdre un enfant", ajoute Jean-Pierre Chervier, maire de Clessé. 

L’assassin présumé est âgé de 14 ans

La victime était scolarisée en quatrième, tout près de là, à Lugny. Le garçon suspecté des faits, lui, a été très vite identifié et interpellé. Il s’agit du petit ami de la jeune fille, âgé lui aussi de seulement 14 ans. Tous les deux étaient dans le même collège. Les deux ados s’étaient donnés rendez-vous la nuit dernière, entre minuit et 4h, sans prévenir leurs parents. "Il reconnaît avoir, comme à son habitude depuis quelques jours, convenu d’un rendez-vous avec cette jeune fille, qu’il s’était muni d’un couteau, qu’il avait discuté avec elle, qu’il avait placé ce couteau dans sa manche et après avoir discuté quelques instants avec elle, lui avait porté trois coups de couteau au niveau du cou", explique Éric Jallet, procureur de la République de Mâcon. 

Lire aussi

Ce drame est un choc, notamment dans le club d’équitation de la commune. Elle y faisait du poney depuis plusieurs années et était très appréciée. "C’était juste le bonheur d’être là, d’être avec nous, d’être avec son poney et puis d’offrir toute sa générosité. C’était vraiment une chouette gamine", affirme une monitrice du club d’équitation. En garde à vue, le suspect a reconnu les faits. Inconnu de la justice jusqu’à présent, il risque désormais 20 ans de prison. 


Léa Tintillier | Reportage TF1 Georges Brenier, Julien Cressens, Florence Couturon

Tout
TF1 Info