L'affaire Bygmalion

Affaire Bygmalion : les derniers recours des mis en examen rejetés par la cour d'appel de Paris

La rédaction de LCI
Publié le 15 décembre 2016 à 11h34, mis à jour le 15 décembre 2016 à 11h42
Affaire Bygmalion : les derniers recours des mis en examen rejetés par la cour d'appel de Paris

JUSTICE - La cour d'appel de Paris a rejeté les derniers recours des personnes mises en examen dans le cadre de l'affaire Bygmalion. Une décision qui ouvre notamment la voie à un éventuel procès de Nicolas Sarkozy.

La cour d'appel de Paris a rejeté jeudi les derniers recours des mis en examen dans l'enquête sur les fausses factures durant la campagne présidentielle de 2012 de Nicolas Sarkozy, probablement l'ultime étape de procédure avant une décision sur un procès, a-t-on appris de plusieurs avocats.

L'ancien chef de l'État est directement menacé par cette affaire: si les juges d'instruction devaient suivre les réquisitions du parquet de Paris, rendues le 30 août, il serait renvoyé devant le tribunal correctionnel pour le délit de financement illégal de campagne électorale.

Anciens responsables de la campagne de l'UMP (devenue Les Républicains) ou de la boîte de communication Bygmalion, qui organisait les meetings, treize autres personnes sont visées par les réquisitions du parquet, qui demande leur renvoi en procès pour faux ou usage, abus de confiance ou recel, escroquerie ou complicité, et complicité de financement illégal de campagne.

Lire aussi

La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info