Damien Abad accusé de violences sexuelles, un ministre dans la tourmente

Affaire Damien Abad : enquête ouverte pour tentative de viol, annonce le parquet de Paris

La rédaction de TF1info
Publié le 29 juin 2022 à 19h13, mis à jour le 29 juin 2022 à 20h06
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Lundi 27 juin, Damien Abad a été visé par une plainte pour tentative de viol.
Ce mercredi, le parquet de Paris annonce l'ouverture d'une enquête.
Selon son entourage, le ministre exclut de démissionner.

L'affaire Damien Abad prend une tournure judiciaire. Sollicité par l'AFP, le parquet de Paris annonce ce mercredi avoir ouvert une enquête la veille pour tentative de viol, après la plainte déposée en début de semaine par l'une des accusatrices du ministre des Solidarités. Les investigations ont été confiées à la brigade de répression de la délinquance contre la personne.

La plaignante accuse le ministre d'avoir tenté de la violer lors d'une fête organisée à Paris en 2010, selon une source proche du dossier. D'après Mediapart, il s'agit d'une "élue centriste" qui était, au moment des faits qu'elle dénonce, présidente d'une fédération du mouvement de jeunesse du Nouveau centre, dont Damien Abad, alors député européen, était le président national. Selon l'avocate de la plaignante à TF1-LCI, ces faits présumés seraient non prescrits.

Damien Abad conteste

Depuis la publication des témoignages à l'encontre de l'ancien président du groupe LR à l'Assemblée nationale, Damien Abad ne cesse de contester les accusations. Lundi, il a indiqué vouloir déposer plainte pour "dénonciation calomnieuse". Ce mercredi, son entourage assure que le ministre est dans un "état d’esprit combatif" et "prêt à démontrer son innocence", faisant savoir qu'il exclut de démissionner. 

Lire aussi

Avant les élections législatives et la réélection de Damien Abad dans l'Ain, la Première ministre Elisabeth Borne avait appelé les accusatrices du ministre à se présenter devant la justice. "C'est essentiel que sur ces sujets, la parole des femmes [...] soit entendue. Vous comprenez bien que je ne peux pas me prononcer sur la base de témoignages anonymes", défendait-elle face aux appels à la démission du ministre.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info