La jeune joggeuse retrouvée en Mayenne avoue avoir menti

Affaire de la disparition d'une jeune joggeuse en Mayenne : les zones d'ombre

A.S avec le service Police-Justice de TF1/LCI
Publié le 10 novembre 2021 à 11h23
JT Perso

Source : TF1 Info

FAIT DIVERS - Une jeune adolescente âgée de 17 ans était portée disparue pendant plus de 24 heures après être partie courir dans la forêt de Saint-Brice. Elle a été finalement retrouvée "ensanglantée" mardi soir, dans un restaurant de Sablé-sur-Sarthe (Mayenne).

Un peu plus de 24 heures à éclaircir pour les enquêteurs.  Ce mercredi, tout le monde se pose la question : que s'est-il passé entre lundi 8 novembre et mardi 9 novembre pour l'adolescente disparue ? 

Partie lundi du domicile familial de Saint-Brice un peu avant 16h pour aller courir dans la forêt de Bellebranche, où elle a ses habitudes, la jeune fille de 17 ans prénommée Lisa n'est jamais rentrée. Son père avait donné l'alerte à 18h40 et une enquête pour "disparition inquiétante" avait été ouverte avant qu'elle ne soit requalifiée en "enlèvement et séquestration" mardi. Quelques heures plus tard, l'adolescente a finalement été retrouvée vivante dans un restaurant de Sablé-sur-Sarthe.

Demeurent toutefois un grand nombre de questions autour de cette affaire.

Des accessoires ensanglantés

Dès lundi soir, le père de la victime, parti à sa recherche dans la forêt, avait annoncé aux gendarmes avoir retrouvé des accessoires appartenant à sa fille. Plusieurs sources ont cité des écouteurs avec des tâches ressemblant à du sang, la montre GPS de la jeune fille et son téléphone portable. La procureure de la République de Laval, Céline Maigné, n'a pas confirmé ces éléments. 

Sur l'application Strava, la course s'arrête

Comme bon nombre de joggeurs, la jeune fille dispose sur sa montre GPS de l'application Strava, qui permet d'enregistrer ses performances sportives grâce à un suivi GPS, mais aussi de géolocaliser les coureurs. Lisa avait l'habitude d'effectuer une boucle d'environ 5 km, en 25 minutes, au nord du bourg de Saint-Brice. 

Lundi 8 novembre, sur son appareil, sa course enregistrée sur l'application débute à 15h49 mais stoppe nette après 1,23 kilomètre, et 5 minutes et 31 secondes, à l'intersection de deux routes dans une zone non boisée, près de la forêt domaniale de Bellebranche. Pour quelle raison ? L'enquête devra le déterminer.

Un homme interpellé lundi

Dans la cadre de l'enquête ouverte, un homme en état d'ébriété avait été interpellé placé en garde à vue lundi soir, "afin de permettre d'éclaircir son emploi du temps au vu des quelques incohérences lors de ses premières déclarations", a précisé la procureure de la République de Laval  Maigné.

Selon plusieurs sources, cet homme âgé de 42 ans, connu pour des faits de droit commun, avait passé plusieurs appels à la gendarmerie pour avoir des informations sur la disparition de la jeune fille. Il avait été interpellé aux alentours de 23h, mais n'avait pu être entendu immédiatement en raison de son état. Il avait été placé en cellule de dégrisement avant d'être entendu en raison "d'incohérences dans ses déclarations", selon la magistrate.

Ce mercredi, la procureure de Laval a indiqué que l'implication de l'individu mis en cause avait été écartée. 

Un premier communiqué mardi matin

Dans un premier communiqué publié mardi matin, la procureure de la république de Laval indiquait que la gendarmerie des Pays-de-la-Loire avait engagé, dès lundi soir, des moyens importants pour retrouver la jeune fille. "Sur les plans terrestre, aérien et nautique, 20 militaires ont été engagés dès le signalement, ce nombre ayant progressivement été porté à 50 dont plusieurs équipes cynophiles, puis 120. Ces efforts sont pour l’heure restés vains", précisait-elle. 

"L’enquête a été confiée dès hier soir à la section de recherches d’Angers et à la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie de Château Gontier sur Mayenne. Les premiers éléments recueillis, qui doivent désormais être exploités, ne permettent en l’état d’écarter aucune piste, ajoutait la magistrate. La nécessité de préserver la qualité du travail d’enquête, dans l’intérêt de la jeune fille disparue et de ses proches, me conduit à appeler les personnes souhaitant apporter leur soutien à la famille à ne pas circuler dans la zone des recherches afin de ne pas perturber les investigations."

Elle se réfugie dans un kebab

Mardi soir, aux alentours de 21h, plusieurs sources révélaient que la jeune joggeuse avait été retrouvée vivante dans un restaurant kebab de Sablé-sur-Sarthe. Plus de 200 gendarmes étaient à sa recherche mardi. La jeune fille, qui était "ensanglantée", selon des témoins, aurait trouvé refuge dans ce commerce car c'était le seul ouvert à cette heure-là.

À 21h14, la procureure de la république de Laval, Céline Maigné confirmait l'information. "La gendarmerie a été avisée et confirme la découverte, vivante, de la jeune fille disparue hier. Celle-ci va être médicalement prise en charge pour s’assurer de son état de santé. Les investigations vont se poursuivre pour préciser son emploi du temps de cette dernière journée", écrivait-elle. 

Comment la jeune fille est-elle arrivée à Sablé-sur-Sarthe mardi soir ? Que s'est-il passé pendant 24 heures entre l'endroit où elle disparait dans la forêt et le restaurant kebab de Sablé-sur-Sarthe, à 10 kilomètres de là où elle a été retrouvée ? C'est ce que cherchent à déterminer les enquêteurs.

Lire aussi

La victime évoque plusieurs ravisseurs

Brièvement entendue par les enquêteurs, Lisa n'aurait livré que peu de détails sur le lieu où elle a été séquestrée. En état de choc, elle a évoqué un enlèvement et plusieurs ravisseurs, affirmant avoir réussi à s’échapper du lieu où elle était retenue.  Ces personnes sont activement recherchées. De sources proches de l'enquête, toutes les pistes sont toujours à l'étude, de la fugue à l'enlèvement.  

La procureure de la République de Laval doit communiquer ce mercredi sur cette affaire. 


A.S avec le service Police-Justice de TF1/LCI

Tout
TF1 Info