Affaire Bouthier : le PDG d'Assu 200 suspecté de "traite d'êtres humains"

Affaire Bouthier: une enquête ouverte pour "abus de biens sociaux", "recel" et "blanchiment en bande organisée"

Publié le 13 juin 2022 à 17h28
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Après celle ouverte pour "traite des êtres humains" et "viols sur mineure", une nouvelle enquête vise l'ancien patron du groupe de courtage en assurances Assu 2000.
La justice se penche désormais sur d'éventuels faits d'"abus de bien sociaux", "recel" et "blanchiment en bande organisée".

Il dort en prison depuis le 21 mai et fait à nouveau l'actualité. Déjà mis en examen et placé en détention provisoire, depuis le 21 mai, pour "traite des êtres humains" à l'égard de mineur,  "tentative, viols sur mineure de plus de 15 ans", "recours à la prostitution d'un mineur" et "agressions sexuelles sur mineure de moins de 15 ans", Jacques Bouthier est de nouveau dans le viseur de la justice. 

Le parquet de Paris a indiqué à TF1info, ce lundi, qu"une enquête a été ouverte le 12 mai 2022 des chefs 'd'abus de biens sociaux',  'recel' et 'blanchiment en bande organisée'." Les enquêteurs cherchent notamment à vérifier si l'ancien patron du groupe de courtage en assurances Assu 2000 a pu se servir des fonds de sa société pour financer ses activités criminelles. Les investigations ont été confiées à la brigade financière.

À 22 ans, elle était "trop âgée pour lui"

En mars dernier, une jeune femme de 22 ans s’était présentée aux policiers parisiens, expliquant que depuis cinq ans, elle était "captive"  dans l'appartement d’un homme richissime - Jacques Bouthier - qui la violait. Devenant, selon ses dires, "trop âgée pour lui", la jeune femme aurait été forcée de se trouver une "remplaçante". Une adolescente de 14 ans aurait alors pris sa place. La plaignante est parvenue à les filmer ensemble dans un lit, avant de confier la vidéo aux enquêteurs. Le PDG est soupçonné d’avoir voulu mettre sur pied une équipe pour enlever la jeune femme, saisir la vidéo et la forcer à quitter la France.

Pour cela, le septuagénaire aurait sollicité sa femme "qui n’a pas dénoncé les faits et qui a peut-être participé au projet d’exfiltration", précise à l'AFP une source proche du dossier, ainsi que trois personnes "dont deux de son entourage professionnel et un ancien du GIGN". Une femme est également mise en examen pour proxénétisme "car elle a eu un rôle d’intermédiaire rémunéré entre la jeune fille et le PDG au tout départ", selon cette source.

Lire aussi

Jacques Bouthier, l'une des fortunes de France

Fondé en 1975 par Jacques Bouthier, Assu 2000 devenu Vilavi se présente comme le "premier courtier expert en assurance et en crédit dédié aux particuliers en France" et revendique 1800 collaborateurs, 163 millions d'euros de chiffre d'affaires et près de 550.000 clients assurés.

En 2020, le magazine Challenges classait Jacques Bouthier 487e dans son classement des principales fortunes de France, avec un patrimoine estimé à 160 millions d'euros. Il sort du classement en 2021.


La rédaction TF1 Info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info