Affaire Jubillar : la reconstitution de la disparition de Delphine aura lieu le 13 décembre

Marius Bocquet avec AFP
Publié le 1 novembre 2022 à 6h54

Source : JT 20h Semaine

La reconstitution du scénario de la disparition de Delphine Jubillar aura lieu le 13 décembre.
L'infirmière a été vue pour la dernière fois le 15 décembre 2020, dans sa maison de Cagnac-les-Mines (Tarn), près d'Albi.
Son mari, Cédric Jubillar, principal suspect, devrait être extrait de prison pour la reconstitution.

La reconstitution des circonstances de la disparition de Delphine Jubillar, fin 2020 dans le Tarn, aura lieu le 13 décembre à Cagnac-les-Mines, selon les informations de La Dépêche du Midi, confirmées par France Bleu Occitanie. La date du 9 novembre avait dans un premier temps été évoquée avant que la reconstitution soit reportée pour "des raisons d'agenda", selon le quotidien. Elle se déroulera donc quasiment deux ans après jour pour jour que Delphine Jubillar a disparu.

Infirmière dans une clinique d'Albi, la femme alors âgée de 33 ans a été vue pour la dernière fois dans la soirée du 15 décembre 2020, dans sa maison de Cagnac-les-Mines, village proche d'Albi où elle vivait avec son mari et ses deux enfants. Le couple était en instance de divorce, une séparation à l'initiative de l'infirmière. Mis en examen pour le meurtre de son épouse, Cédric Jubillar, peintre-plaquiste de 35 ans, est en détention depuis le 18 juin 2021 à la prison de Seysses, près de Toulouse.

Une reconstitution demandée par la défense

Le principal suspect se dit innocent et a plusieurs fois demandé sa remise en liberté. L'une de ses avocats, Me Emmanuelle Franck, a précisé que la défense de Cédric Jubillar avait "demandé avec beaucoup de force cette reconstitution car on aimerait savoir quel est le scénario de l'accusation (…), pour le moment on ne sait pas trop contre quoi se défendre". Le mari devrait être extrait de sa maison d'arrêt pour être confronté au scénario de la disparition de sa femme, selon La Dépêche du Midi.

Le corps de Delphine Jubillar n’a toujours pas été retrouvé. De grosses opérations de recherches ont été menées à plusieurs reprises près du domicile du couple, motivées par les déclarations d'un voisin de cellule de Cédric Jubillar qui affirmait avoir recueilli ses aveux. Ces fouilles n'ont donné aucun résultat. L'instruction de cette affaire pourrait être close "courant 2023" avant "un éventuel procès fin 2023, voire début 2024", indique La Dépêche du Midi.


Marius Bocquet avec AFP

Tout
TF1 Info