Les managers et l’avocate de Kendji Girac ont "pris acte" de la fin de l’enquête après la blessure par balle de l’artiste.
Ils soulignent néanmoins que la vie privée du jeune homme de 27 ans a été évoquée "sans nécessité au regard de l’enquête en cours".
Ils appellent les médias à "rassurer le temps de convalescence" de l’artiste, qui pourrait prendre plusieurs mois selon le procureur.

Pendant plus d’une heure, il a retracé les derniers instants ayant mené au coup de feu. Le procureur de la République de Mont-de-Marsan a levé le voile sur l’incident qui a grièvement blessé Kendji Girac lundi au petit matin, indiquant que le chanteur s’était lui-même blessé en voulant "simuler un suicide" pour retenir sa compagne. Le témoignage de cette dernière a été longuement développé par le magistrat, provoquant une réaction de l’entourage du jeune homme de 27 ans.

Un procureur multi-casquettes ! J’espère que la presse people lui enverra des fleurs"
Vianney

Dans un communiqué rédigé par l’avocate de Kendji Girac, Me Axelle Schmitz, les managers du chanteur, Alban Travia et Hakim Nassouh indiquent "prendre acte" de la décision du procureur "de clore son enquête dans les plus brefs délais, sans aucune poursuite de quelque nature qu’elle soit". "Cependant, nous ne pouvons que regretter qu’il ait cru bon de divulguer l’intimité de la vie privée et familiale" de l’artiste qu’ils qualifient "d’homme discret et réservé par nature", "et ce sans nécessité au regard de l’enquête en cours". Lors de sa conférence de presse, le procureur a notamment révélé "l’addiction naissante" de l’ancien vainqueur de "The Voice" à l’alcool. Il a également évoqué sa consommation de cocaïne.

En couple depuis plusieurs années avec Soraya Miranda, la mère de sa fille Eva Alba âgée de trois ans, Kendji Girac avait jusque-là réussi à garder pour lui tout ce qui se passait au sein de sa cellule familiale. "Ces derniers jours ont été très douloureux pour Kendji Girac et sa famille et nous demandons aux médias qui désormais sont rassurés sur la situation de respecter son temps de convalescence", concluent ses managers. Selon le procureur, le retour au quotidien pourrait prendre plusieurs mois au chanteur.

Un peu plus tôt dans la soirée, c’est le chanteur Vianney qui était monté au créneau pour dénoncer la prise de parole très détaillée du magistrat. "Un procureur multi-casquettes ! J’espère que la presse people lui enverra des fleurs", a ironisé celui qui fait aussi partie des coachs de la famille "The Voice".


D.D.F.

Tout
TF1 Info