L'affaire Sophie Le Tan

Affaire Sophie Le Tan : Jean-Marc Reiser devant la justice pour l'assassinat de l'étudiante

La rédaction de TF1info
Publié le 26 juin 2022 à 22h15
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Jean-Marc Reiser comparaît à partir de lundi devant les assises du Bas-Rhin.
Il est accusé de l'assassinat de la jeune étudiante Sophie Le Tan, en septembre 2018 près de Strasbourg.
Son corps découpé sera retrouvé un an plus tard en forêt.

Jean-Marc Reiser de retour devant une cour d'assises. Déjà jugé devant cette instance à quatre reprises, condamné pour deux viols et acquitté pour un meurtre, ce familier des tribunaux comparaît à partir de lundi 27 juin devant les jurés du Bas-Rhin. Il est accusé de l'assassinat de Sophie Le Tan, en 2018. Le drame avait eu lieu le 7 septembre, le jour de ses 20 ans.

Ce jour-là, la jeune femme sort de son job de réceptionniste dans un hôtel et part voir un appartement à louer à Schiltigheim, au nord de Strasbourg, après avoir vu une annonce sur Leboncoin. L'étudiante en économie et gestion devait ensuite prendre le train pour fêter son anniversaire avec sa mère et sa sœur à Mulhouse, mais ne donnera plus aucun signe de vie.

Des aveux durant son septième interrogatoire

Téléphonie, traces de sang effacées et présence d'ADN sur une scie conduisent rapidement vers l'auteur de cette annonce fictive, mis en examen dix jours plus tard. Mais Jean-Marc Reiser, déjà condamné aux assises pour viols, niera tout, longtemps. Pendant une année, les importantes recherches et nombreuses battues citoyennes ne donnent rien. Jusqu'à ce qu'en octobre 2019 des promeneurs en quête de champignons tombent sur un crâne et des os disséminés dans une forêt à environ 40 kilomètres de Strasbourg. 

Lire aussi

Face aux preuves scientifiques irréfutables, Jean-Marc Reiser, qui de sa cellule étudie son dossier en détail, adapte au fur et à mesure sa version, évoquant un temps avoir fait monter Sophie Le Tan chez lui car elle était blessée à une main. Ce n'est qu'au septième interrogatoire, alors que l'instruction touche à sa fin et que plus personne n'attend rien, qu'il avoue en janvier 2019 être le meurtrier de la jeune femme.

"Perdu les pédales"

Jugé pour assassinat, donc pour avoir prémédité son acte, il conteste avoir tendu un piège à l'étudiante, évoquant avoir "perdu les pédales" quand elle a repoussé ses avances. Il l'a tuée à coups de poing et de pieds dans un "état de fureur" incontrôlable, selon ses termes, et s'est ensuite débarrassé du corps en le démembrant avec une scie à métaux.

"On n'attend rien de lui si ce n'est qu'il va continuer à mentir comme il l'a fait depuis le départ", tempête Me Gérard Welzer, avocat de la famille Le Tan. Les parents de Sophie Le Tan, ainsi que son frère, ont prévu d'assister au procès qui se tiendra au tribunal judiciaire de Strasbourg. Jean-Marc Reiser, qui reconnaissait lors d'un interrogatoire avoir "une méfiance viscérale du système judiciaire", encourt la réclusion criminelle à perpétuité avec 22 ans de sûreté. Le procès s'ouvre lundi à 14h et doit durer jusqu'au mardi 5 juillet.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info