Affaire Yannick Agnel : le nageur dénonce une présentation des faits partielle et biaisée

Julien Moreau avec AFP
Publié le 12 décembre 2022 à 23h21

Source : Sujet TF1 Info

Yannick Agnel avait été mis en examen en décembre 2021 pour "viol et agression sexuelle sur mineure de 15 ans".
Une seconde affaire potentielle d'atteintes sexuelles sur mineure vise l’homme âgé de 30 ans.
Ce dernier se dit profondément heurté par le traitement médiatique réservé à cette affaire.

Le parquet de Mulhouse (Haut-Rhin) a annoncé, ce jeudi 8 décembre, qu'une deuxième victime potentielle avait été auditionnée dans le cadre de l'enquête pour viol et agression sexuelle sur mineur visant l'homme âgé de 30 ans. "La jeune fille était proche de l'entourage familial de Yannick Agnel", a précisé la procureure de la République de Mulhouse, Edwige Roux-Morizot à LCI-TF1. Yannick Agnel a dénoncé, ce lundi 12 décembre, "une présentation des faits partielle et biaisée" après la révélation d'une deuxième affaire potentielle d'atteintes sexuelles sur mineure visant l'ex-champion olympique de natation

Il refuse de se défendre par médias interposés

"Profondément heurté par le traitement médiatique réservé à cette affaire, Yannick Agnel déplore cette présentation des faits partielle et biaisée", a-t-il fait savoir, dans un communiqué publié par son avocate Céline Lasek. Sur le fond de l'affaire, le nageur a ajouté qu'il se refusait à "se défendre par médias interposés". Depuis l'éclatement de la première affaire en décembre 2021 et "en dépit des nombreuses inexactitudes et calomnies largement relayées, il a toujours réservé ses explications aux autorités en charge des investigations", peut-on lire dans le communiqué.

Quelques semaines après cette mise en examen, le parquet avait élargi l'enquête en délivrant un réquisitoire supplétif pour des faits "d'atteintes sexuelles sur mineure de moins de 15 ans" sur une autre victime potentielle, a indiqué Edwige Roux-Morizot.

L'un des avocats de la fille de Lionel Horter, Thomas Wetterer a fait part de son "soulagement". "Ça fait maintenant un an qu'elle est la cible de calomnies qui disent que sa plainte n'est que le fruit de l'instrumentalisation de son entourage pour se venger d'un litige commercial entre Yannick Agnel et le club" de Mulhouse Olympic Natation (MON), a-t-il rapporté.  "Avec cette potentielle seconde victime, notre cliente est enfin dégagée de cette calomnie", a rapporté l'avocat de la fille de Lionel Horter. 


Julien Moreau avec AFP

Tout
TF1 Info