Agression de Kheira Hamraoui : un "projet insensé criminel" selon le rapport d'enquête

Justine Briquet-Moreno avec AFP
Publié le 23 septembre 2022 à 7h15
JT Perso

Source : JT 20h WE

Le rapport d'enquête sur l'agression très violente de Kheira Hamraoui, la joueuse du PSG, décrit le projet criminel "incensé".
Une agression qui aurait été initiée par sa rivale Aminata Diallo.
Des accusations que dément cette dernière.

Le rapport d'enquête sur l'agression de la joueuse du PSG Kheira Hamraoui dessine les contours d'un "insensé projet criminel" qui aurait été initié par sa rivale Aminata Diallo dans un contexte de concurrence. L'ancienne coéquipière de la victime, aujourd'hui placée sous contrôle judiciaire, nie formellement toute implication. Ses avocats ont dénoncé "le biais rapide des enquêteurs".

Un corbeau dans l'affaire

Le rapport d'enquête daté du 16 septembre insiste notamment sur la personnalité violente d'Aminata Diallo. Issue d'un quartier sensible de Grenoble, cette jeune femme de 27 ans serait portée par une "volonté indéfectible" de "réussir au plus vite sa carrière". Après onze mois d'investigation, les policiers ont conclu à une "véritable haine" de la footballeuse à l'égard de la star du PSG, au point de vouloir, selon eux, la blesser pour prendre son poste.

Ses échanges téléphoniques, la sonorisation de sa voiture et de son appartement, étayent la thèse d'une "longue jalousie sportive". Auprès de ses proches, Aminata Diallo aurait ainsi estimé que les victoires de Kheira Hamraoui, qu'elle surnomme "l'autre pute", ne sont pas méritées. Du côté de la défense, on rétorque que ces extraits de conversations ont été choisis de manière arbitraire. 

Lire aussi

Lors de ces conversations téléphoniques, Aminata Diallo y évoque également un ami dénommé "Jaja", incarcéré à Lyon, que les enquêteurs soupçonnent d'être le "corbeau" dans cette affaire. Quelques semaines avant l'agression de Kheira Hamraoui le 4 novembre 2021, une campagne de dénigrement à grand renfort d'appels anonymes avait eu lieu et plusieurs joueuses du PSG avaient ainsi été contactées.

La sélection de Kheira Hamraoui, l'événement déterminant

L'événement déterminant qui aurait provoqué le passage à l'acte ne serait autre que l'annonce, en octobre 2021, de la sélection en équipe de France de Kheira Hamraoui. N'ayant pas été retenue chez les Bleues, Aminata Diallo, influencée par un entourage malveillant, aurait décidé de commanditer l'agression de sa rivale. Sur le téléphone de la sportive de haut niveau, des recherches Google mentionnant les termes "casser une rotule" ou "cocktail de médicaments dangereux" ont été retrouvées.

Par ailleurs, les quatre hommes mis en examen dans cette affaire l'ont désignée comme la commanditaire de l'expédition punitive. L'un a même précisé avoir touché 500 euros pour avoir réalisé ce passage à tabac. À ce jour, les enquêteurs recherchent toujours deux hommes. La défense d'Aminata Diallo dénonce des preuves fragiles et demande à ce que son téléphone soit examiné dans son entièreté. Selon elle, le véritable commanditaire aurait demandé aux agresseurs de "charger Mme Diallo".


Justine Briquet-Moreno avec AFP

Tout
TF1 Info