Le monstre sacré du cinéma français a été entendu, lundi, dans les locaux du 3e district de la police judiciaire parisienne.
Une convocation liée aux plaintes déposées par deux femmes qui l’accusent d’agressions sexuelles sur des tournages en 2014 et 2021.
L'acteur sera jugé en octobre pour ces faits, indique le parquet de Paris.

Gérard Depardieu a rendez-vous devant la justice en octobre. L'acteur, placé en garde à vue ce lundi 29 avril avant que la mesure ne soit levée dans l'après-midi, est convoqué devant le tribunal correctionnel dans six mois, a indiqué dans la soirée le parquet. Il y sera jugé pour des agressions sexuelles susceptibles d'avoir été commises en septembre 2021 au préjudice de deux victimes, sur le tournage du film Les volets verts, précise encore le parquet. 

La première plainte a été déposée par une décoratrice qui travaillait dans l'équipe du film réalisé par Jean Becker et qui accuse Gérard Depardieu de l'avoir agressée sexuellement en 2021. D'après son récit à Mediapart, l'acteur aurait tenu de nombreux propos graveleux pendant le tournage, puis ultérieurement l'aurait "attrapée avec brutalité" et lui aurait "pétri la taille, le ventre, en remontant jusqu'à ses seins". 

Il nie l'intégralité des faits

Il lui a également tenu des "propos obscènes" tels que "viens toucher mon gros parasol, je vais te le fourrer dans la chatte", avait-elle affirmé au site d'informations. Lors de ce tournage, "du matin au soir, on avait le droit à ses salaceries", avait témoigné l'actrice Anouk Grinberg, dans un entretien à l'AFP. "Quand des producteurs de film engagent Depardieu sur un film, ils savent qu'ils engagent un agresseur", avait-elle accusé.

Par ailleurs, le parquet de Paris précise que l'acteur est également mis en examen dans un autre dossier pour "les infractions de viol et agression sexuelle" susceptibles d'avoir été commises en août 2018. "Le juge d'instruction a clôturé ses investigations le 17 avril 2024, et a transmis le dossier au parquet de Paris pour recueillir ses réquisitions sur les suites à envisager", indique-t-il. Dans un cas, comme dans l’autre, l’intéressé nie les faits.


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info