DISPARITION - Le dispositif alerte enlèvement avait été déclenché à 5h45 ce samedi matin après l'enlèvement du petit Hamza près de Lens (Pas-de-Calais) vendredi soir. Il a été levé à 10h après que l'enfant a été retrouvé.

Enclenché tôt samedi matin, l'alerte enlèvement pour retrouver Hamza, 12 ans, a été levée à 10h. L'enfant a été retrouvé sain et sauf au domicile de sa tante, la sœur du suspect, selon un communiqué du parquet. "Son père a été placé en garde à vue par les services de la Direction de la police judiciaire Nord. Les investigations se poursuivent", indiquent les autorités. L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Lille.

Une alerte enlèvement avait été déclenchée par le ministère de l'Intérieur pour retrouver "Hamza, garçon, 12 ans, 1,50 m, teint mat, brun aux yeux noirs, habillé d'un pyjama gris, d'un pull bleu et d'un manteau noir", enlevé à Fouquières-lès-Lens vendredi soir. L'enfant avait été placé chez une assistante maternelle dans le cadre de la séparation de ses parents, sur décision mardi d'un juge des enfants, avait précisé le parquet de Béthune et une source policière.

Plusieurs sources policières avaient affirmé que le garçon avait été enlevé "sans aucune violence", comme l'a confirmé l'assistante maternelle samedi à la presse. "Ça s'est passé très, très vite je n'ai pas eu le temps de faire quoi que ce soit", a-t-elle raconté, ajoutant que le ravisseur n'avait pas été "agressif" et n'avait "pas dit un mot". Selon nos informations, le garçon aurait sauté de joie dans ses bras et est ensuite parti avec lui de son plein gré. 

Les autorités craignaient que le père d'Hamza ne cherche à sortir du territoire national avec son enfant. Selon le parquet, il avait été "intercepté à l'aéroport" il y a quelques semaines "alors qu'il s'apprêtait à fuir hors Union Européenne, malgré une mesure lui faisant interdiction d'emmener son fils à l'étranger".

Cet homme de 40 ans, 1,73 m, 110 kg et au crâne rasé, était présenté par le parquet comme "déterminé dans son projet et potentiellement dangereux". 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info