Un "gothi", prêtre païen initié à la mythologie nordique, à la magie et à l'occultisme, et sa femme, ont été interpellés près de Vichy, dans l'Allier, mardi 5 avril et placés en garde à vue.
Soupçonnés d'être à la tête d'un mouvement sectaire avec de nombreuses dérives, ils ont été mis en examen à l'issue de la mesure.

Ils ont été mis en examen le 7 avril pour "abus frauduleux de l'ignorance ou de la faiblesse d'une personne en état de sujétion psychologique ou physique résultant de pression technique de nature à altérer le jugement". L'homme a été également mis en examen pour "provocation à l'usage illicite ou au trafic de stupéfiants". 

Ce vendredi 8 avril, le procureur de Cusset, Éric Neveu, révèle dans un communiqué une sombre affaire de dérive sectaire. À sa tête, un couple âgé d'une quarantaine d'années, interpellé mardi dernier près de Vichy dans l'Allier suite à une longue enquête menée après une plainte déposée en 2018 par un homme. 

Certaines victimes ont été "totalement ruinées"

"En recherche de spiritualité, une quinzaine de victimes avaient contacté via un blog en ligne, et ce, depuis 2015, un individu se présentant comme un "gothi", prêtre païen initié à la mythologie nordique, à la magie et à l'occultisme, afin de suivre son initiation", détaille le magistrat. 

Les "règles", "imposées" par ce "maître" étaient ensuite "strictes, intrusives et dirigistes". Celles-ci ont eu "des conséquences psychiques et financières graves", selon le parquet. Les patrimoines étaient dilapidés pour la communauté, notamment pour "la location d'un château". Certains "disciples" ont abandonné leur vie professionnelle, se sont endettés et ont rompu avec leur entourage et leur mode de vie. Plusieurs ont été "totalement ruinés".

De l'alcool et de la drogue

Le procureur de la République explique qu'au cours de la "longue période d'initiation" avaient lieu des "rituels" bien particuliers. En effet, au cours de ceux-ci, étaient consommés de l'alcool et produits stupéfiants en quantité "afin de renforcer l'emprise du "gothi" sur ses adeptes".

Depuis jeudi, l'homme dort en prison. Son épouse a été laissée libre sous contrôle judiciaire. Les enfants majeurs du couple, eux aussi interpellés mardi dernier, ont été laissés libres sans qu'aucune poursuite n'a été engagée à leur encontre.

L'enquête se poursuit dans le cadre d'une commission rogatoire délivrée par un juge d'instruction de Cusset.


A.S

Tout
TF1 Info