Allier : une personne tuée et trois gendarmes grièvement blessés dans l'explosion d'une maison

par T.G. avec Raphaël Maillochon
Publié le 15 mars 2023 à 16h32, mis à jour le 15 mars 2023 à 23h32

Source : JT 20h Semaine

Trois gendarmes ont été grièvement blessés dans l'explosion d'une maison mercredi à La Chapelle (Allier).
Ils étaient venus interpeller un homme, lui-même tué durant l'accident.

Trois gendarmes ont été grièvement blessés et un homme qu'ils étaient venus interpeller est décédé dans l'explosion d'une maison ce mercredi à La Chapelle (Allier), a-t-on appris auprès du parquet de Cusset. Le pronostic vital de l'un des trois militaires est engagé, selon le procureur de la République de Cusset, Eric Neveu.

Un individu défavorablement connu des services de police

Selon nos informations, l'homme avait proféré des menaces de mort sur un agent du Service pénitentiaire d'insertion et de probation (SPIP). Âgé de 38 ans, il était "très défavorablement connu des services de police", a déclaré le procureur. Selon nos informations, Christophe B. avait au moins 10 condamnations à son actif, suite à des délits sur la route, mais aussi en rapport avec les stupéfiants et des violences sur personne dépositaire de l’autorité publique.

Trois gendarmes du Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) de Vichy et quatre de la brigade de Mayet-de-Montagne se sont présentés au domicile de l’intéressé. Ce dernier, qui se trouvait à l’extérieur, est rentré à la vue des gendarmes. Les trois gendarmes du PSIG l'ont suivi pour procéder à son interpellation. Immédiatement après, dans des circonstances inconnues à ce stade, une explosion s'est produite, mettant le feu à l’habitation. 

Les gendarmes parviennent à extraire leurs collègues, tous trois gravement brûlés. Trois autres ont subi des brûlures superficielles aux mains. La personne interpellée ne peut, du fait des flammes et de la fumée, être sortie dans le même temps. Les pompiers une fois sur place parviennent à retrouver son corps sans vie et à l’extraire. Les 3 gendarmes du PSIG ont été héliportés vers le CHU de Clermont-Ferrand.

"Attendait-il les gendarmes? Avait-il prévu de se suicider en tuant des gendarmes? Nous ignorons pour l'heure les circonstances exactes de cette explosion mais il y avait a priori des odeurs d'essence (lors de l'explosion). Le toit de la maison est entièrement détruit", a précisé M. Neveu.


T.G. avec Raphaël Maillochon

Tout
TF1 Info