L'adolescent de 15 ans hospitalisé entre vendredi après avoir été atteint d'un tir dans la tête à Grasse a succombé à ses blessures ce lundi matin.
Selon les premiers éléments et les témoignages recueillis, la jeune victime aurait été la cible d'"un ou deux individus en scooter".
"Le mobile de ces faits criminels demeure pour le moment incertain", souligne le procureur de la République.

Hospitalisé entre la vie et la mort, il n'a pas survécu. L'adolescent de 15 ans qui avait été grièvement blessé par balle vendredi soir à Grasse (Alpes-Maritimes) est décédé ce lundi matin des suites de ses blessures, annonce le procureur de la République de Grasse Damien Savarzeix à l'AFP. Atteint d'un tir dans la tête, il avait été transféré en urgence absolue dans un hôpital de Nice. 

Dans la nuit de vendredi à samedi, "un ou deux individus en scooter (avaient) fait feu" sur l'adolescent, avait indiqué le magistrat le lendemain. Le parquet avait alors ouvert une enquête pour "tentative d'assassinat", qui va donc désormais basculer en enquête pour "assassinat", c'est-à-dire meurtre avec préméditation. 

Un scooter retrouvé incendié

Dans son communiqué du week-end, le procureur n'avait pas précisé les circonstances de ce drame, survenu dans le quartier des Fleurs, secteur gangréné par les trafics de stupéfiants. Il ne s'est pas davantage avancé sur ce point lundi : "Le mobile de ces faits criminels demeure pour le moment incertain."

D'après les premiers témoignages recueillis par les enquêteurs, les auteurs des tirs étaient deux personnes circulant sur un scooter de grosse cylindrée. C'est ce même deux-roues qui aurait été retrouvé incendié à quelques kilomètres à peine, toujours à Grasse.

Les investigations ont été confiées au service interdépartemental de police judiciaire des Alpes-Maritimes.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info