Les parents de la collégienne, décédée des suites d'un arrêt cardiaque à Souffelweyersheim (Alsace), ont porté plainte pour "homicide involontaire".
L'élève a fait un malaise alors qu'elle était confinée dans son collège, en marge de l'agression au couteau de deux fillettes, jeudi 18 avril, dans le même quartier.

Le drame a provoqué une vive émotion. La famille de l'adolescente de 14 ans, décédée  d'un malaise cardiaque lors du confinement de son collège, jeudi 18 avril, en marge d'une attaque au couteau à Souffelweyersheim, dans le Bas-Rhin, a porté plainte pour "homicide involontaire", a appris l'AFP, samedi 20 avril, de source proche du dossier, confirmant une information des Dernières Nouvelles d'Alsace.

La famille a déposé plainte, vendredi 19 avril après-midi, dans une brigade de gendarmerie, a fait savoir une autre source proche du dossier. L'enquête sur son décès a été confiée à la section de recherches de Strasbourg, aussi en charge de celle sur les deux écolières légèrement blessées lors de leur agression à l'arme blanche dans le même quartier.

Une procédure a été ouverte afin de déterminer les causes de cet arrêt cardiaque, selon une même source. Une autopsie ainsi que des examens plus poussés ont été ordonnés.

Une autopsie a été ordonnée

L'homme de 30 ans, suspecté d'être l'auteur de l'attaque, a été déféré en vue d'une mise en examen pour "tentative d'homicides volontaires sur mineures de 15 ans", a informé Yolande Renzi, procureure de la République de Strasbourg. Son placement en détention provisoire a été requis.

L'information judiciaire le visant a également été ouverte pour "violences volontaires sur un militaire de la gendarmerie (sans ITT)". Selon une source judiciaire, il l'a frappé lors de sa fouille à la brigade de gendarmerie, où il avait été conduit après avoir été interpellé.


Y.R. avec AFP

Tout
TF1 Info