Nuit de tensions à Argenteuil, les policiers visés par des tirs de mortiers

Maxence GEVIN avec AFP
Publié le 18 mai 2021 à 7h33, mis à jour le 18 mai 2021 à 8h36
JT Perso

Source : TF1 Info

INSÉCURITÉ - Dans la nuit de lundi à mardi, des heurts se sont produits dans une cité d'Argenteuil (Val-d'Oise). Plusieurs voitures ont été incendiées et des tirs de mortiers d'artifice ont visé des membres des forces de l’ordre.

Nouvelle nuit d'incidents en Île-de-France, dans la cité du Val d'Argent à Argenteuil (Val-d'Oise). Dans la nuit de lundi à mardi, une cinquantaine d’individus se sont frottés à la police entre 22h et 2h. De nombreux tirs de mortiers d'artifice et de cocktails molotov ont également visé les forces de l'ordre déployées sur place, sans faire de blessé, a indiqué une source policière à l'AFP. Selon nos informations, 200 munitions de LBD et grenades ont été tirées par les policiers en réplique. Aucune interpellation n'a néanmoins été effectuée. 

Par ailleurs, plusieurs véhicules - une dizaine - ont été incendiés. Les vidéos postées sur les réseaux sociaux dépeignent une scène de chaos, avec plusieurs voitures en proie aux flammes, dont certains retournés sur le toit. Les pompiers sont intervenus pour éteindre ces feux.

Le Val d'Argent, vaste quartier populaire, est régulièrement le théâtre de tensions entre habitants mais aussi avec la police. 

Ces incidents surviennent dans un contexte particulièrement tendu sur le pan sécuritaire. C'est aussi un an jour pour jour après le décès de Sabri. Le jeune homme de 18 ans avait succombé à un accident de moto survenu à proximité d'une voiture de police dans un quartier voisin. Le parquet de Pontoise avait ensuite annoncé le classement sans suite de l'enquête, les investigations confirmant "l'absence d'intervention d'un tiers dans l'accident". Ses proches restent toutefois convaincus de la part de responsabilité des forces de l'ordre dans sa mort et ont demandé l'ouverture d'une information judiciaire. Une marche blanche en la mémoire de la victime est également prévue samedi.

Lire aussi

À ce stade, aucun lien n'a été établi entre ce drame et les dernières violences. 


Maxence GEVIN avec AFP

Tout
TF1 Info