Meurtre du rugbyman Federico Martin Aramburu : une femme interpellée

Publié le 21 mars 2022 à 10h55, mis à jour le 23 mars 2022 à 13h19
JT Perso
Comment désactiver votre Adblocker
  • Cliquez sur l'icône de votre Adblocker installé dans votre navigateur. En général elle se trouve dans le coin supérieur droit de votre écran. Si vous utilisez plusieurs adblockers, veillez à bien tous les désactiver pour pouvoir accéder à votre vidéo.
  • Suivez les instructions indiquées par votre Adblocker pour le désactiver. Vous devrez peut-être sélectionner une option dans un menu ou cliquer sur plusieurs boutons.
  • Lorsque votre Adblocker est désactivé, actualisez votre page web.
  • Remarque : Si vous utilisez le navigateur Firefox, assurez-vous de ne pas être en navigation privée.
adblock icone
Un bloqueur de publicité empêche la lecture.
Veuillez le désactiver et réactualiser la page pour démarrer la vidéo.

Une femme a été interpellée et placée en garde à vue samedi après que le rugbyman Federico Martin Aramburu a été tué par balles le même jour à Paris.
Au moins deux autres personnes sont toujours recherchées.

Un mort, une enquête de flagrance ouverte du chef d'assassinat et des investigations qui avancent. Deux jours après que le rugbyman Federico Martin Aramburu a été tué par balles dans le 6e arrondissement de Paris, une source proche du dossier indique qu'"une femme a été interpellée et placée en garde à vue samedi dernier, peu après les faits".

"Cette femme âgée de 24 ans est soupçonnée d’être la conductrice du véhicule, une Jeep qui convoyait les auteurs de l’assassinat de l’ancien international argentin de rugby", indique une source proche du dossier à TF1info. La brigade criminelle de Paris poursuit ses recherches pour tenter de retrouver les autres suspects.

Une femme était au volant

Federico Martin Aramburu, ex-international de rugby argentin, a été tué par balles à l'âge de 42 ans à Paris, samedi à l'aube, après une altercation dans un bar de Saint-Germain-des-Prés. 

Après un "différend" entre deux groupes de personnes au bar Le Mabillon, les groupes ont été séparés par des videurs, selon une source policière, mais les suspects "sont revenus peu après avec un véhicule et ont tiré des coups de feu".

"Plusieurs impacts" de balles ont été relevés sur place, a ajouté une source proche de l'enquête et le sportif est mort sur place des suites de ces blessures.

Selon les premiers éléments, deux hommes auraient tiré des coups de feu. Une troisième personne, une femme qui conduisait le véhicule, fait également partie des suspects.

 Contacté par TF1info, Me Xavier Nogueras, l'avocat du principal suspect, un militant d'extrême-droite, n'a pas souhaité s'exprimer.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info