"Ateliers du goût" : une dizaine de nouvelles victimes potentielles de l’instituteur de Villefontaine

Publié le 15 mars 2017 à 16h08
"Ateliers du goût" : une dizaine de nouvelles victimes potentielles de l’instituteur de Villefontaine

INVESTIGATIONS - Selon nos informations, les enquêteurs pensent qu’une dizaine d'enfants, inconnus jusqu’alors dans l'affaire du directeur d'école accusé de viols sur de jeunes élèves à Villefontaine, dans l'Isère, pourraient bien avoir été, eux aussi, victimes du pédophile. L'ordinateur de cet homme, qui s'est suicidé en prison en avril 2016, a livré ses secrets.

L’exploitation des supports informatiques saisis dans un faux plafond au domicile de Romain Farina, quelques jours avant son suicide en prison il y a un an, a mis en lumière une impressionnante collection de plus de 500.000 photos et 11.000 vidéos, a appris LCI de source proche de l’enquête, confirmant une information de RTL.

Surtout, selon nos informations, les enquêteurs pensent qu’une dizaine de jeunes enfants, inconnus jusqu’alors dans le dossier, pourraient bien avoir été, eux aussi, les victimes du pédophile. Ce directeur d’école de Villefontaine (Isère) violait ses élèves au cours d’"ateliers du goût" qu’il organisait et qu’il filmait, après avoir bandé les yeux de ses élèves.

Lire aussi

Parmi ces centaines de milliers de photos, la grande majorité correspond, selon nos informations, à des images de stockage. Mais une petite partie a été réalisée directement par Romain Farina. Ce denier a pris des mineurs en photo, dans des situations banales, pour ensuite les détourner et les ajouter à des photomontages, cette fois-ci sans équivoque.

Par ailleurs, d’autres vidéos des "ateliers du goût" ont été retrouvées dans ce matériel informatique. Les séquences, pour certaines, datent de 2003 et sont donc bien antérieures aux faits reprochés, à partir de 2011. "On a désormais la preuve que Romain Farina est passé à l’acte dès 2003, date à laquelle il organisait déjà des ateliers du goût", précise à LCI Me Patrice Reviron, avocat de plusieurs victimes dans le dossier.

Romain Farina, qui s’est suicidé en prison quelques jours après avoir appris la saisie de ce matériel informatique caché dans un plafond, laisse derrière lui de nombreuses interrogations. Mais la justice grenobloise a décidé, malgré l’extinction de l’action publique qui sera prononcée à l’issue, de poursuivre l’enquête. "On espère que la justice ira jusqu’au bout, à savoir entendre ces nouvelles victimes", conclut Me Reviron.

Pédophilie en Isère : une marche silencieuse à VillefontaineSource : Les vidéos infos
Cette vidéo n'est plus disponible
Lire aussi

La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info