L'attaque au Louvre

Attaque au Louvre : l'application d'alerte SAIP n'a (encore) pas fonctionné

par Matthieu JUBLIN
Publié le 3 février 2017 à 15h52
Attaque au Louvre : l'application d'alerte SAIP n'a (encore) pas fonctionné

Source : AFP

BUG - Depuis son lancement en juin 2016, ce n'est pas la première fois que cette application du gouvernement, censée informer la population en cas de danger, est critiquée.

Pour la troisième fois en moins d'un an, l'application SAIP, développée par le gouvernement pour alerter la population en cas de danger et de situation de crise, est critiquée. Lors de l'agression d'un militaire au Carrousel du Louvre, vendredi 3 février, elle n'a pas envoyé d'alerte. Plusieurs internautes s'en sont rendus compte, et n'ont pas résisté à l'idée de se moquer du manque de réactivité du dispositif et des efforts de communication que le ministère a fait à son sujet.

Lire aussi

L'application SAIP, pour "Système d'alerte et d'information des populations" a été lancée en juin 2016. Gérée par le ministère de l'Intérieur, elle a pour fonction d'envoyer des alertes sur les smartphones des utilisateurs qui se situent à proximité du lieu concerné par le danger. 

Lors de l'attentat de Nice, le 14 juillet 2016, ces alertes ont été lancées plusieurs heures après les faits, suscitant les premières critiques sur l'utilité du dispositif. En septembre, nouvelles critiques. Cette fois, SAIP est accusée d'avoir été trop rapide, après avoir envoyé des alertes pour un attentat en plein centre de Paris, qui n'était finalement qu'un canular.

Contacté par LCI, le ministère de l'Intérieur n'a pour l'instant pas réagi à ces critiques, ni expliqué pourquoi SAIP n'a pas envoyé d'alerte. 

Lire aussi
Lire aussi

Matthieu JUBLIN

Tout
TF1 Info