La commune de Blangy-le-Château (Calvados) a salué ce samedi la mémoire d'Arnaud Garcia, l'un des deux agents pénitentiaires tués le 14 mai dernier lors de l'attaque de leur fourgon dans l'Eure.
Quelque 500 personnes se sont réunies dans ce village normand.

Un ultime adieu. Quelque 500 personnes ont rendu ce samedi, à Blangy-le-Château (Calvados), un dernier hommage à Arnaud Garcia, l'un des deux agents pénitentiaires tués le 14 mai lors de l'attaque de leur fourgon à hauteur du péage d'Incarville (Eure) au cours de laquelle le détenu multirécidiviste Mohamed Amra, impliqué dans le trafic de stupéfiants, s'est évadé. 

Après des obsèques en présence d'un cercle familial restreint, le cercueil d'Arnaud Garcia, décédé à 34 ans, a été transporté dans un corbillard jusqu'au monument aux morts de Blangy-le-Château, une petite commune normande d'environ 700 habitants où résidait l'agent pénitentiaire, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessus.

Un homme "joyeux, positif, battant"

Trois jours après l'hommage national rendu à Arnaud Garcia et à Fabrice Moello, au cours duquel ils ont été décorés de la Légion d'honneur à titre posthume, plus de 500 personnes se sont jointes, à Blangy-le-Château, à la procession ouverte par deux gardes républicains à cheval, accompagnés par des pompiers portant leur casque à la main en signe de deuil.

Le maire de la commune, Dorian Coge, a salué un homme "joyeux, positif, battant" qui restera "un exemple dans la mémoire de la France". L'édile avait ouvert, au lendemain de l'attaque, une cagnotte destinée à soutenir la famille d'Arnaud Garcia et à l'aider dans l'organisation de ses obsèques.

Le sous-préfet de Lisieux, Guy Fitzer, a pour sa part rendu hommage à un "serviteur de la France" dont la "vie a été consacrée à l'engagement au service de la République et de la Justice". Les discours ont été suivis par une minute de silence.

Dans la foule, de nombreuses personnes étaient présentes afin de témoigner leur solidarité avec la famille du défunt. Laurence Houssaye, collègue de la femme d'Arnaud Garcia, a fait le déplacement depuis la commune voisine, Pont-L'évêque. Venue dire "un dernier au revoir à Arnaud", elle a confié ressentir "beaucoup de haine et d'injustice". Quelques élus étaient également présents, comme les sénatrices Corinne Féret et Sonia de La Provôté, ou encore le député Christophe Blanchet.


N.K avec AFP

Tout
TF1 Info