L'attaque meurtrière à la préfecture de police de Paris

Policiers radicalisés : 27 signalements au sein de la préfecture de police de Paris

La rédaction de LCI
Publié le 21 octobre 2019 à 23h46, mis à jour le 22 octobre 2019 à 0h28
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

L'essentiel

SIGNALEMENTS - Depuis le 3 octobre dernier, les signalements de fonctionnaires de police pour radicalisation sont nombreux, notamment après la note du préfet de police alertant ses directeurs de service sur les signes de radicalisation. Le nombre de personnes signalées à la préfecture de police de Paris serait actuellement de 27, d'après des informations confirmées à LCI.

Dix-huit jours après l'attentat qui a frappé la préfecture de police de Paris, faisant quatre morts sans compter l'assaillant, les signalements pour radicalisation au sein de la préfecture de police de Paris se multiplient. D'après des chiffres confirmés à LCI, 27 fonctionnaires de police sont actuellement signalés pour radicalisation. Une large majorité de ces signalements a été faite après l’attaque du 3 octobre dernier.

Trois demandes de suspension sont sur le bureau du directeur général de la police nationale, alors que deux retraits d'armes ont été prononcés depuis l'attaque du 3 octobre dernier, celui du policier de Villeneuve-La-Garenne et celui opérant à la police judiciaire de Paris.

Pour rappel, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a indiqué qu'au total, depuis 2013, sur le plan national, six révocations de policiers pour des problèmes de radicalisation avaient été appliquées.