Qui était David Vigouroux, guide de haute montagne expérimenté, qui a péri dans l'avalanche survenue dans le Puy-de-Dôme ?

Publié le 26 février 2024 à 12h21, mis à jour le 26 février 2024 à 14h59

Source : TF1 Info

Ce dimanche 26 février, une avalanche s'est déclenchée près du puy de Sancy, dans le Puy-de-Dôme, emportant sept personnes et en tuant quatre.
Parmi elles, le guide de l'expédition, David Vigouroux.
Co-fondateur du Bureau des guides d'Auvergne, c'était un professionnel de la montagne qui connaissait bien les lieux de la catastrophe.

La tragédie a emporté l'un des professionnels qui connaissaient le mieux ces pentes. Ce dimanche 25 février, une avalanche s'est déclenchée dans le Val d'Enfer, perché au-dessus du Mont-Dore, dans le massif du Sancy, emportant sept alpinistes, dont un guide. Nommé David Vigouroux, celui-ci est décédé dans la coulée, tout comme trois autres personnes. 

Expérimenté, ce professionnel de haute montagne de 50 ans était un grand connaisseur des volcans d’Auvergne. "La montagne, même de basse altitude, est si belle, mais peut être parfois si cruelle et difficile même pour un professionnel tel que David Vigouroux de la dompter", a salué Sébastien Dubourg, le maire de Mont-Dore, présentant ses hommages aux familles de victimes sur Facebook. "Il est reconnu comme un bon donc ça surprend, mais c'est comme ça, c'est la montagne", avait également réagi auprès de TF1, Christophe Boivin, directeur de la station.

Il croquait "le métier sous toutes ses formes"

Originaire d'Aurillac, dans le Cantal, il arpentait les pentes du Massif central depuis plus de vingt ans. Grimpeur et alpiniste expérimenté, il était titulaire d'un brevet d'état d'escalade depuis 2000 et est devenu guide de haute montagne reconnu en 2014, fort d'une expérience auvergnate, mais aussi ailleurs dans le monde. 

"Quelques voyages en 'amateur' ou en professionnels (Amérique du Sud, Asie Centrale, Europe au-delà du cercle polaire...) furent le prétexte à quelques ouvertures ou répétition", racontait-il dans une présentation sur le site du Bureau des guides d'Auvergne, qu'il avait fondé aux côtés d'autres professionnels de la montagne. Ces dernières années, il avait d'ailleurs participé à la création et au développement de plusieurs entreprises dans le domaine de la montagne, parmi lesquelles, Murmurnature, qui propose des activités d'extérieur à pratiquer dans la nature auvergnate.

Passionné par la région comme par son activité, David Vigouroux fut co-auteur, aux côtés d'Hervé Bessenay, d'un topoguide d’alpinisme dans le Cantal. Il était également titulaire d'une maitrise en management et en histoire. Son mémoire fut consacrée aux Alpinistes savoyards de 1918 à 1980. Enfin, en 2020, il fut l'auteur d'un livre mêlant photos et archives sur l'alpinisme auvergnat, intitulé "L'Auvergne et les Auvergnats".

"David croque le métier sous toutes ces formes", faisait savoir sur son site le Bureau des guides d'Auvergne, qui a affiché son deuil sur ses réseaux sociaux. L'alpiniste auvergnat ne semblait jamais s'arrêter. Avant le drame, il rentrait tout juste d'une expédition dans la vallée de l'Ubaye, dans les Alpes. La veille, le guide était encore en montagne, côté auvergnat cette fois. Sur Facebook, il avait pris le temps de saluer "une belle sortie dans la 'haute montagne' auvergnate autour du Puy de Sancy où le vent n'oublie jamais de saluer chacun de nos passages."


Aurélie LOEK

Tout
TF1 Info