Deux fillettes ont été blessées jeudi par un homme muni d'une arme blanche à Souffelweyersheim (Bas-Rhin).
L'assaillant a été interpellé peu après.
Une adolescente qui avait fait un malaise pendant le confinement des élèves est décédée.

Deux fillettes de 7 et 11 ans ont été légèrement blessées, jeudi 18 avril, lors d'une attaque au couteau menée à proximité de leur école à Souffelweyersheim (Bas-Rhin), et l'assaillant a été interpellé peu après. Ce vendredi, on apprend qu'une adolescente de 14 ans, en classe de 4e et qui avait fait un malaise cardiaque pendant le confinement des élèves après ces attaques, est décédée. "Les équipes du collège lui ont prodigué les gestes de premiers secours et ont appelé le Samu". L'élève a été transportée aux urgences "dans un état grave" avait dit la procureure de la République de Strasbourg Yolande Renzi jeudi dans un communiqué. 

"Elle avait été secourue par des enseignants qui très vite ont appelé les services de pompiers. Elle est décédée en fin d'après-midi", a indiqué ce vendredi le recteur d'académie, Olivier Faron. Dans un communiqué, ce dernier exprime "sa profonde tristesse et sa vive émotion à la suite du décès tragique de cette jeune fille aux urgences."

Cellule de soutien

Le recteur de l’académie s’est rendu ce matin au collège des Sept Arpents où était scolarisée l'adolescente "pour apporter tout son soutien à l’ensemble des élèves du collège et de la communauté éducative".

Une cellule d’écoute et de soutien a été immédiatement mise à disposition des élèves et des équipes éducatives du collège et le restera aussi longtemps que nécessaire, grâce au travail conjoint de la Cellule d'Urgence Médico-Psychologique (CUMP) du département et de l’équipe mobile de sécurité du rectorat.

La mobilisation des équipes éducatives permettra l’ouverture du collège lundi prochain de 10 heures à 14 heures pour prolonger l’accueil des élèves.

Les deux autres sorties de l'hôpital

Les deux autres victimes sont "sorties de l'hôpital et présentent des blessures physiques légères", avait expliqué jeudi la procureure, ajoutant qu'une enquête "des chefs de tentatives d'homicides volontaires sur mineures de 15 ans (et rébellion)" avait été ouverte.


A.S avec AFP

Tout
TF1 Info