VIDÉO - Chauffeur agressé à Bayonne : la consternation dans le quartier Balichon

La rédaction de LCI
Publié le 8 juillet 2020 à 23h07
JT Perso

Source : TF1 Info

BAYONNE - L’un des hommes interpellés au lendemain du drame vivait dans le quartier Balichon, où il hébergeait d’autres suspects. La majorité des habitants de cette cité résidentielle décrive un endroit calme et sans histoire.

Au pied des grandes tours blanches de la résidence Balichon, non loin du centre-ville de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), les habitants sont partagés entre stupeur et incompréhension. Dans ce quartier résidentiel réputée tranquille, où vivent essentiellement des retraités et des familles, tout le monde a entendu parler de la violente agression dont a été victime Philippe Monguillot, chauffeur de de 59 ans, à l'arrêt de Tram'bus voisin. 

L’un des quatre agresseurs présumés réside dans l'une des tours. Ici comme ailleurs, il y a parfois des incivilités. Mais à en croire ce résident, c’est un quartier plutôt tranquille. "Les gens se rencontrent tous les après-midis, partout. C’est sain et c’est propre. Forcément, il y a des gens de l’extérieur qui viennent. Parfois, il y a des petits problèmes, le soir et la nuit", concède Jean-Pierre Delos, qui habite au Balichon depuis plus de 30 ans.

Il y a un drame qui s’est passé, mais il n’est pas représentatif de la vie du quartier.

Eric Braud, directeur de La maison de la vie citoyenne, à Bayonne.

Un constat que partage cet éducateur qui est régulièrement en contact avec les jeunes du quartier Balichon. "Il y a un drame qui s’est passé, mais il n’est pas représentatif de la vie du quartier", assure Eric Braud, directeur de La maison de la vie citoyenne, à Bayonne. "Quand je viens au boulot, il m’arrive de ne pas attacher mon vélo et jamais personne n’y touche", raconte-t-il.

A la demande de la famille du chauffeur, marié et père de trois filles de 18, 21 et 24 ans, une marche blanche s'est élancée depuis le lieu du drame, l'arrêt de bus "Balichon" ce mercredi à 19h30, heure à laquelle les réseaux de transports du pays sont appelés par une intersyndicale à s'arrêter pour une minute de silence. En état de mort cérébrale, Philippe Monguillot ne se réveillera plus.

Agression d'un chauffeur de bus à Bayonne : une marche blanche en hommage à Philippe MonguillotSource : JT 20h Semaine
JT Perso

Dans l'enquête, eux hommes âgés de 22 et 23 ans ont été mis en examen pour tentative d'homicide volontaire et écroués. Outre ces deux suspects, connus des services de police, deux autres hommes, des trentenaires, ont été mis en examen, l'un pour "soustraction de criminel à l'arrestation et aux recherches et non assistance à personne en danger" et le second, pour "non assistance à personne en danger". Ils ont tous les quatre étaient placés en détention provisoire. 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info