Doubs : le corps d'une femme découvert dans une voiture, son compagnon abattu par les gendarmes

La rédaction de LCI
Publié le 24 juillet 2021 à 22h38
Doubs : le corps d'une femme découvert dans une voiture, son compagnon abattu par les gendarmes

SOUPÇONS DE FÉMINICIDE - Le cadavre d'une femme a été retrouvé vendredi soir dans le coffre de sa voiture, dans un village du Doubs. Son compagnon, après avoir menacé et agressé plusieurs personnes, a été abattu par les gendarmes.

De nombreuses zones d'ombre demeurent dans ce drame qui a frappé la petite commune de Guillon-les-Bains, près de Besançon. Vendredi dans la soirée, le cadavre d'une femme est retrouvé dans le coffre d'une Twingo, stationnée sur le bas-côté d'une petite route sur les hauteurs du village. 

Le véhicule présentait deux impacts au niveau du pare-brise avant et un phare arrière brisé. Le pare-brise était complètement absent. Après avoir aperçu cette voiture, un automobiliste s'arrête à proximité. Pour une raison inconnue, un homme, qui se trouve être le compagnon de la femme assassinée, surgit alors et commence à le frapper "à coups de pierre". Le conducteur prend la fuite et donne l'alerte.

Pas de signalement pour violences conjugales

L'agresseur descend alors à pied au village où se déroule une fête. "Visiblement très excité", il menace "le maire et les gens" présents qui parviennent malgré tout à le faire fuir. L'homme retourne donc vers le véhicule et tombe sur les pompiers, arrivés sur place. Il assène "un coup de poing à l'un d'eux" avant de s'enfuir dans la forêt. 

Les gendarmes le retrouvent finalement. Alors que l'homme s'avance vers eux, "menaçant", les militaires font usage d'un Taser, avant de lui tirer dans le thorax. Le parquet de Besançon annonce son décès deux heures plus tard. L'IGGN a été saisi. 

Lire aussi

Domicilié dans les environs, aucun signalement pour violences conjugales ne concernait ce couple, selon le parquet. Le suspect n'avait que deux mentions à son casier, pour vol et conduite en état alcoolique. 

L'autopsie des corps aura lieu en début de semaine prochaine. Cependant, les premiers éléments de l'enquête révèlent que la victime est morte d'un "traumatisme crânien".  

La suite de l'enquête devra confirmer si cet homme de 39 ans a bien tué sa compagne de 54 ans, comme les premiers éléments semblent le laisser supposer. Selon le quotidien régional L'Est Républicain, l'homme aurait en effet confié à un pompier "avant de s'écrouler" l'avoir "tabassée".


La rédaction de LCI

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info