Mercredi, à Béziers, un jeune homme âgé de 19 ans a été écrasé par une voiture volée.
Les occupants du véhicule ont pris la fuite et une arme a été retrouvée près du lieu des faits.
Deux suspects ont été interpellés peu après les faits et placés en garde à vue.

Jeudi soir, peu après 22 heures, dans le quartier de la Devèze à Béziers (Hérault), à l’angle des rues Jacques Balmat et Jean Franco, un jeune homme de 19 ans a été écrasé par un véhicule volé dans l’Aude. Les occupants de la voiture impliquée ont immédiatement pris la fuite, laissant la victime au sol. 

À leur arrivée, après avoir été alertés de la situation, les secours n'ont rien pu faire pour sauver le jeune homme. Son décès a été constaté peu après. Les policiers de la BAC (brigade anti-criminalité) du commissariat de Béziers ont, quant à eux, interpellé deux hommes susceptibles d’être impliqués dans les faits. 

Un règlement de compte sur fond de trafic de stupéfiants ?

Dans un communiqué publié ce jeudi matin, le procureur de la République de Béziers, Raphaël Balland fait savoir que les deux suspects sont "déjà connus de la justice pour des infractions à la législation sur les stupéfiants et seraient domiciliés dans le Var et le Vaucluse. Ils ont été placés en garde à vue des chefs de "meurtre en bande organisée et d’association de malfaiteurs en bande organisée", ces qualifications étant susceptibles d’évoluer en fonction des avancées de l’enquête. Selon une source policière, les gardés à vue sont âgés de 20 et de 27 ans. 

Le défunt avait été "condamné à plusieurs reprises, notamment pour des infractions à la législation sur les stupéfiants" et qu'il "serait domicilié dans le Vaucluse", ajoute le magistrat. 

Arme, gilet pare-balle, cagoule...

Au cours des relevés et constatations effectués sur place, les policiers ont découvert une arme à feu, révèle le procureur. Selon la source policière, il s'agit d'un pistolet mitrailleur approvisionné. Cette même source indique que deux aérosols de gaz lacrymogène ont également été découverts près du défunt. Non loin de là, derrière un buisson, les enquêteurs ont aussi retrouvé un gilet pare-balle, une cagoule, une paire de gants et une matraque télescopique, d'après cette même source.

Les investigations ont été confiées à la division de la criminalité organisée du service interdépartemental de la police judiciaire de Montpellier. Elles se poursuivent sous la direction du parquet de Béziers afin de tenter de déterminer le déroulement des faits et d’en identifier les protagonistes.


Aurélie SARROT

Tout
TF1 Info