Boulogne-sur-Mer : un homme nu interpellé pour la dégradation de la cathédrale Notre-Dame

Aurelie Sarrot
Publié le 27 juillet 2022 à 19h04
Cathédrale Notre-Dame Boulogne-sur-Mer

Cathédrale Notre-Dame Boulogne-sur-Mer

Source : Police nationale 62

Un homme a été interpellé mardi soir à l’intérieur de la basilique Notre-Dame-de-Boulogne (Pas-de-Calais).
Cet Américain âgé d'une trentaine d'années est soupçonné d'avoir commis d'importantes dégradations.
Le montant du préjudice est en cours d'évaluation.

Il était un peu plus de 21h mardi quand les policiers ont été appelés pour intervenir cathédrale Notre-Dame à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). "Une fois à l'intérieur de la basilique, les forces de l'ordre ont aperçu un homme nu qui hurlait et qui venait manifestement de dégrader le mobilier de la cathédrale, mais aussi des statues et des reliques", indique une source policière ce mercredi à TF1info. 

Interpellé, le suspect a été placé en garde à vue dans la soirée. La police, elle, a posté sur son compte Twitter ce mercredi des photos montrant l'ambleur des dégâts. Elle précise également que l'individu était "couvert de sang et en pleine crise de folie". Une information que ne confirme pas le procureur de la République adjoint Patrick Leleu à TF1info. "Il était nu, avait des traces de sang sur le corps pouvant être liées à des blessures suite aux dégradations commises mais il n'était pas couvert de sang", nous dit le magistrat.

Hospitalisé d'office

Ce mercredi, le procureur de la République adjoint Patrick Leleu nous indique que le suspect, un Américain né en 1991, a été hospitalisé d'office en psychiatrie. "Il est inconnu des services de police et de la justice. Il n'a pas d'antécédent. Il a tenu des propos incohérents. C'est visiblement quelqu'un de perturbé. Il n'y avait ni trace d'alcool, ni de stupéfiants dans son sang" 

Le parquet a demandé une expertise psychiatrique. Celle-ci devrait avoir lieu dans les prochaines semaines. "Il faut voir s'il est ou non responsable pénalement", insiste le magistrat.

"Plusieurs milliers d'euros de préjudice"

Le maire de Boulogne-sur-Mer, Frédéric Cuvillier, s'est rendu sur place dans la soirée avec d'autres "afin d’évaluer les conséquences de cet acte de vandalisme qui n’est, a priori, pas d’ordre revendicatif mais qui semble être le fruit d’un geste de démence".

"Dans l’attente des conclusions de l’enquête et de l’estimation des dégâts perpétrés, j’assure de mon soutien, et de celui de la Ville, Monseigneur l’Évêque, Monsieur le Doyen, la communauté catholique ainsi que les membres de l’association Cathédrale et les défenseurs du patrimoine qui s’investissent au quotidien pour faire vivre et rayonner ce joyau de notre patrimoine durement touché ce soir", a écrit l'édile mardi soir sur Facebook.

Une plainte a été déposée et une enquête a été ouverte. Les investigations se poursuivent. Selon Patrick Leleu, procureur adjoint, le préjudice matériel s’élèverait à "des milliers d’euros". 


Aurelie Sarrot

Tout
TF1 Info