Un parapentiste expérimenté a été attaqué dans les airs par un aigle, qui défendait probablement son nid.
L'homme a finalement pu retrouver la terre ferme après 13 minutes de lutte.

Lutter avec un aigle dans les airs, pendant près d'un quart d'heure, voilà la drôle d'aventure subie par un parapentiste. Alors qu'il volait au-dessus de Bozel (Savoie), samedi 6 avril, Thomas, un parapentiste expérimenté, s'est accroché avec un aigle en plein vol, révèle Le Dauphiné Libéré. Une mésaventure qui, fort heureusement, s'est terminée sans conséquence gravissime.

Une cinquantaine de plaies

Alors qu'il venait de décoller, l'aigle l'a "attaqué par-derrière, au niveau du casque", témoigne-t-il auprès du quotidien régional. "Surpris, j'ai bougé les bras, je lui ai tapé dessus. La douleur était vive." Puis, conscient qu'il n'arriverait pas à se défaire du rapace à plusieurs dizaines de mètres au-dessus de la terre, Thomas a économisé son énergie. "À part les premières secondes, je n'ai pas essayé de me débattre, face à sa puissance et sa conviction", raconte-t-il.

Près d'un quart d'heure plus tard, l'aigle finit par lâcher le parapentiste. "L'aigle m'a lâché à une centaine de mètres au-dessus de l'atterrissage de Bozel", poursuit Thomas. "Sinon j'aurais atterri avec lui, accroché au bras gauche." Une histoire rarissime, qui lui a tout de même laissé des traces. Le parapentiste s'en sort avec une cinquantaine de plaies, affirme-t-il. Mais pas de blessure grave.

Alors pourquoi un aigle s'en est-il pris si violemment à un humain en plein vol ? D'après la Ligue de protection des oiseaux (LPO), il s'agit d'un comportement "normal" des rapaces pour protéger leur nid. "En période de reproduction, l'aigle défend son territoire contre tous les prédateurs volants", explique ainsi un membre de la LPO auprès du quotidien régional. Mieux vaut donc éviter la zone.


I.N

Tout
TF1 Info