Bretagne : Jean-Yves Chaisemartin, l'ancien maire de Paimpol, mis en examen pour viol aggravé

E.R avec AFP
Publié le 11 décembre 2021 à 10h03, mis à jour le 11 décembre 2021 à 10h56
JT Perso

Source : TF1 Info

JUSTICE - L'ancien maire UDI de Paimpol, Jean-Yves Chaisemartin, a été placé sous contrôle judiciaire pour "viol aggravé". Des faits qu'il est suspecté d'avoir commis le 5 novembre dernier. L'élu clame son innocence.

Jean-Yves Chaisemartin, l'ancien maire UDI de Paimpol (Côtes-d'Armor) et désormais élu d'opposition, a été mis en examen ce vendredi 10 décembre et placé "sous contrôle judiciaire strict" pour "viol aggravé", selon une source judiciaire. 

Les gendarmes ont plus précisément été saisis d'une "enquête du chef de viol avec administration d’une substance à la victime, à son insu, pour altérer son discernement ou le contrôle de ses actes", a indiqué le procureur de la République de Saint-Brieuc, Nicolas Heitz. 

L'élu "conteste fermement"

Jean-Yves Chaisemartin a alors été placé en garde à vue mercredi par les militaires de la compagnie de gendarmerie de Lannion, d'après le procureur et confirmant une information de la presse régionale. L'élu de 42 ans a ensuite été présenté au parquet de Saint-Brieuc, vendredi matin, et "une information judiciaire a été ouverte contre lui du chef de viol aggravé", avant qu'il soit "mis en examen de ce chef par le magistrat instructeur qui l’a placé sous contrôle judiciaire", a détaillé Nicolas Heitz. 

Les faits reprochés à l'ancien maire auraient été "commis le 5 novembre dernier" dans "la sphère privée". En application des dispositions du Code de procédure pénale, le procureur a indiqué avoir saisi directement le juge des libertés et de la détention.

L'élu "conteste fermement le viol aggravé dont une personne l'accuse", selon un communiqué de ses avocats transmis à France Bleu.

Il "envisage de déposer une plainte pour dénonciation calomnieuse. Il espère que la procédure d'instruction va évoluer rapidement pour démontrer son innocence et rétablir son honneur" ont-ils ajouté.


E.R avec AFP

Tout
TF1 Info