Calvados : les corps sans vie des trois marins-pêcheurs portés disparus ont été retrouvés

La rédaction de LCI
Publié le 15 janvier 2021 à 12h16, mis à jour le 15 janvier 2021 à 16h52
Calvados : les corps sans vie des trois marins-pêcheurs portés disparus ont été retrouvés

Source : SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP

ACCIDENT - Trois marins-pêcheurs âgés de 19, 26 et 27 ans étaient portés disparus après le naufrage de leur navire dans la nuit de jeudi à vendredi au large du Calvados.

L'alerte avait été donnée jeudi soir. Trois marins-pêcheurs étaient portés disparus après le naufrage de leur navire alors qu'il était remorqué dans une mer formée dans la nuit de jeudi à vendredi au large du Calvados, selon la préfecture maritime.

"La température de l'eau étant de 9 à 10 degrés,  Il n'y a ce vendredi midi plus d'espoir de les retrouver vivants malheureusement" avait déclaré à LCI le lieutenant de vaisseau Marine Monjardé, porte-parole de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord. Après 10 heures ce matin, le préfet a décidé de faire stopper les moyens dirigés". 

Les gendarmes étaient chargés des recherches, pour retrouver les corps des victimes âgées. "Ils ont été retrouvés en début d'après-midi par des plongeurs, dans l'épave du bateau. Ils ont été remontés et ramenés au port de Ouistreham (Calvados)", a indiqué le procureur de la République du Havre Bruno Dieudonné., précisant que les victimes sont deux frères de 19 et 26 ans et un homme de 27 ans, co-armateur du bateau.

L'épave du bateau localisée dans la nuit

Le navire des marins disparus, le Breiz, avait donné l'alerte à 18h57 jeudi pour signaler une "avarie de barre", a précisé la préfecture maritime. Le canot tous temps "Sainte Anne des Flots" de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) de Ouistreham a alors été engagé pour porter assistance et remorquer le navire, selon la même source.

"À 23h35, dans une mer formée à 3 nautiques (environ 5,5 km) au nord de Lion-sur-mer (Calvados), le convoi a changé de cap pour rentrer à Ouistreham (Calvados). Pendant cette manœuvre, le Breiz a embarqué une lame et sombré soudainement", selon le communiqué.

D'importants moyens de secours ont alors été mobilisés. L'épave a ainsi pu être localisée à 0h48 et les recherches se concentrer autour de cette zone, en vain jusqu'alors, selon la même source. Libéré à 1h34 en raison de la dégradation des conditions météorologiques, l’hélicoptère Caïman a redécollé à 8h30 afin de reprendre les recherches, selon le communiqué. Mais la visibilité sur zone demeurait "très mauvaise", selon la préfecture maritime.

"Une enquête du chef d'homicide involontaire a été ouverte afin de déterminer précisément les causes de ce naufrage même si l'avarie de barre associée à de  mauvaises conditions météo semble être la principale explication", a indiqué à l'AFP Cyrille Fournier, procureur adjoint du Havre.

"Si pour le moment aucun élément ne permet de mettre en cause les conditions du remorquage, nous vérifierons toutefois  que tout a été effectué dans les règles de l'art sachant qu'il s'agissait, aussi, pour l'équipage de la SNSM d'une  opération  risquée", a ajouté le magistrat.

Le Breiz est un chalutier de 11,21 mètres appartenant à la Poissonnerie des 4 vents à Courseulles-sur-mer (Calvados), qui n'a pas pu répondre aux questions dans l'immédiat, en raison de sa "très grosse peine".


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info